Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Mar

Les demoiselles de Rochefort

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films musicaux

Un grand merci à Cinetrafic et à Arte Editions pour m’avoir permis de découvrir le bluray des « Demoiselles de Rochefort » de Jacques Demy dans le cadre de l’opération « dvdtrafic ».

« Tu sais à quoi je pense ? Oui tu penses à l’homme de ta vie. Tu as toujours cette tête là quand tu penses à l’homme de ta vie »

Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège.

Elles vivent dans la musique comme d'autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue. Justement des forains arrivent en ville et fréquentent le bar que tient la mère des jumelles. Une grande foire se prépare et un marin rêveur cherche son idéal féminin...

« Je pars en perm’ à Nantes »

Trois ans après le succès inespéré des « Parapluies de Cherbourg », Jacques Demy poursuit son exploration de la comédie musicale avec les « Demoiselles de Rochefort ». Pour l’occasion, il reprend un peu la même recette, en choisissant de situer son action dans une petite ville de bord de mer de province, avec pour décor des petits commerces dans lesquels des destins s’entrecroisent. A cette différence notable que la mélancolie et la pluie normande qui caractérisaient les « Parapluies » laissent ici place à une gaité et un soleil irradiants. C’est peut-être là la principale force du film. Car les « Demoiselles de Rochefort » est avant tout une sorte d’instantané de la France de 1967 : on y retrouve à la fois la gaité, la générosité et l’insouciance des trente glorieuses, et en même temps une jeunesse éprise de modernité et en quête de libertés. Sans jamais être dans la revendication, il flotte tout de même un petit quelque chose au travers des personnages (le conscrit qui rêve de la quille pour se consacrer à l’art, les jumelles qui rêvent de faire une carrière artistique à Paris, l’enfant qui refuse les ordres, un désir de liberté sexuelle en général) qui annonce les mouvements libertaires à venir dans les mois et les années qui suivront. L’heure est donc à la légèreté : Demy assume donc le kitsch de cette ville rose bonbon peuplée de marins peroxydés et s’amuse de tout, y compris du mystérieux pervers qui n’est autre que le gentil papy du bar. Difficile de croire que le film serait endeuillé quelques semaines plus tard par la mort accidentelle de Françoise Dorléac… Le film vaut également par son casting quatre étoiles, mélange de valeurs sûres du cinéma français (Darrieux, Picoli), de jeunes premières en devenir (Dorléac et Deneuve) ou encore de guest stars américaines (Gene Kelly et Georges Chakiris, fraichement oscarisé pour West Side Story). Libre à chacun ensuite d’adhérer ou non au cinéma chanté (et enchanté) de Demy.

                            **

Bluray : Edité par Arte Editions, le bluray est disponible dans les bacs depuis le 19 novembre 2014. LE film est proposé en VF ou en Version Anglaise sous-titrée. Cette très belle édition est accompagnée de nombreux et riches bonus, tels des documentaires sur la restauration et la musique du film, des archives et une interview de Michel Legrand.

A découvrir sur cinéfrafic plus de films dans les catégories à voir par ici et romances

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!