Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Dec

Célibataires... ou presque

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Comédies romantiques

Un grand merci à Factoris Film ainsi qu’à Cinetrafic pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le dvd du film « Célibataires ou presque » de Tom Gormican.

« Je comptais te faire attendre avant de coucher. Et puis je me suis rappelé que je suis un mec ! »

 

Trois amis se jurent de demeurer célibataires, ce qui crée des conflits avec la gent féminine… et même entre eux. Daniel voit intimement et secrètement Chelsea, une amie du trio, Mikey fait l’impossible pour reconquérir son épouse infidèle et Jason cumule les aventures d’un soir, jusqu’au jour où il fait la rencontre d’Ellie. Croyant à tort qu’il s’agit d’une prostituée, le jeune homme tente de l’éloigner de sa vie, mais en vain, car nier ses sentiments envers elle ne sera pas évident…

 

« Etre présent quand l’autre a besoin de toi, c’est le sens d’une relation amoureuse »

 

Tom Gormican s’était jusqu’ici uniquement illustré en qualité de producteur du film « My movie projetct », comédie à sketchs qui fut, en dépit de son casting pléthorique, l’un des plus gros four de l’année 2013. Deux ans plus tard, il nous revient aux commandes de son premier long-métrage, « Célibataires ou presque », pour lequel il cumule les casquettes de réalisateur et de scénariste et qui se contente chez nous d’une sortie direct-to-dvd. Moitié comédie de potes, moitié comédie romantique, le film s’intéresse à un trio de jeunes hommes dans la vingtaine, tiraillés entre l’envie de profiter des derniers feux d’une adolescence qui s’éternise et l’envie de se ranger qui pointe le bout de son nez. Il y avait là une certaine forme d’originalité, le film se démarquant de la plupart des productions du genre qui s’intéressent davantage à la catégorie des « teens », comprendre les adolescents et étudiants. Toutefois, si le film s’avère plutôt frais et sympathique, réservant quelques scènes plutôt potaches et rigolotes (à l’image de la soirée viagra), il manque souvent un peu de punch. Et ce d’autant plus que le réalisateur semble hésiter tout du long quant à la tonalité qu’il souhaite donner à son film (tantôt potache, tantôt doux-amer). Mais ce qui est encore plus gênant, c’est le manque d’empathie qu’on éprouve pour le personnage principal, sorte de macho jamais sympathique (il croit au départ que la fille qui rencontre en boite est une prostituée) que rien n’atteint et qui ne se remet jamais en question. Un vrai décalage avec ses deux amis, pour le coup  plus sensibles et nuancés. Un résultat en demi-teinte, donc, pour une comédie sympathique mais qui s’oublie aussi vite qu’on l’a regardée. Dommage, car avec un tel casting (Zac Efron, Imogene Poots, Miles Teller), on pouvait espérer un petit mieux.

 

**

Le dvd : Le film est proposé en VF ainsi qu’en VOST. Toutefois, et c’est un phénomène un peu nouveau et un peu agaçant chez les éditeurs de films en direct-to-dvd, la VF proposée est en fait une version québécoise parfois un peu gênante à l’oreille. Aucun bonus ne vient accompagné le film.

 

Edité par Factoris Film, « Célibataires ou presque » est disponible en dvd dans les bacs depuis le 4 novembre 2015.

 

La page Facebook de Factoris Film est accessible ici.

 

Retrouvez sur Cinetrafic le meilleur des films comiques 2015 ainsi que les films drôles.  

Commenter cet article

Bob Morane 27/12/2015 14:15

Film qui avait du potentiel pour une bonne histoire, et s'avère très mauvais par un état d'esprit déplorable et des gags crades jamais drôles.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!