Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Feb

Belles familles

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames

Un grand merci à ARP Sélection pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Belles familles » de Jean-Paul Rappeneau.

« Tu serais venu nous aider ? Mais tu n’es même pas venu à l’enterrement de papa »

 

Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la succession de la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au cœur d’un conflit local entre sa mère, la dernière femme de son père, un entrepreneur véreux et le maire de la ville qui souhaite préempter le terrain. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie…

 

« Vous n’avez pas connu votre père comme je l’ai connu. Il avait changé. Vous vous êtes manqués. »

 

Pour les cinéphiles, le nom de Jean-Paul Rappeneau reste associé à une certaine idée du Cinéma Français. Un Cinéma d’aventures, osant un exotisme et des reconstitutions historiques qu’on croyait jusque là réservés à Hollywood. Qu’il soit scénariste (« Signé Arsène Lupin » pour Yves Robert, « L’homme de Rio » pour De Broca) ou réalisateur (« Le sauvage », « Les mariés de l’an II », « Le hussard sur le toit »), Rappeneau aura toujours proposé aux spectateurs des films de qualité, pleins de fantaisie et d’action. De quoi lui valoir une nomination en qualité de meilleur réalisateur aux Oscars pour « Cyrano de Bergerac ». Sur le tard pourtant, il semble avoir délaissé le registre de l’aventure pour celui des drames et des films chorals. Douze ans après « Bon voyage », qui prenait pour décor la débâcle de 1940, il nous revient avec « Belles familles », une histoire de succession d’une maison qu’il présente comme son autobiographie imaginaire.

 

« J’ai fait la paix avec mon père »

 

A première vue, avec son histoire d’héritage et de famille recomposée prenant pour décor la bourgeoisie provinciale, « Belles familles » ressemblerait davantage à un film de Claude Chabrol qu’à un film de Jean-Paul Rappeneau. Pourtant, à y regarder de plus près, le film semble dépourvu de tout cynisme et de toute acidité. Certes, il pointe (un peu) du doigt les magouilles financières et morales des petits notables locaux (notaires, petits barons politiques, entrepreneurs). Mais dans l’ensemble, le récit apparait comme étant très sage. Plus encore, au travers de la réflexion qu’il porte sur les notions de famille et d’héritage, « Belles familles » a quelque chose en lui d’apaisant. Une volonté de (re)nouer les liens entre les membres d’une même communauté séparés par des histoires d’argent et par des non-dits. Mais c’est aussi là que le film atteint ses limites : les tenants et les aboutissants liés à la succession de la maison apparaissent assez vite obscurs et le récit tourne vite un peu en rond. A l’image de son héros qui se laisse perdre progressivement dans les méandres de son passé. Pour tout dire, on regrette un petit peu l’absence de toute aspérité dans ce film. L’absence d’une certaine forme de recul également, Jean-Paul Rappeneau ne semblant jamais porter le moindre regard critique à l’encontre de ses personnages, héritiers d’une bourgeoisie provinciale désuète, auxquels il est difficile de s’identifier. Surtout, on peine à croire à la romance naissante entre le quinquagénaire Mathieu Amalric et la (très) jeune Marine Vacth, 24 ans au compteur. Si sur le fond, « Belles familles » peine un petit peu à convaincre, sur la forme, la mise en scène et la photographie élégantes de Rappeneau font toujours merveilles. Surtout, il peut compter sur un casting pléthorique et quatre étoiles, comptant de grands acteurs comme Mathieu Amalric, Nicole Garcia, André Dussolier, Karin Viard ou encore Gilles Lellouche, tous en très grande forme. Ils constituent le principal attrait de cet élégant film.

 

**

Le blu-ray : Le film est proposé en VF et en audiodescription. Des sous-titres optionnels français sont également proposés. Côté bonus, nous sont proposés les commentaires audio de Jean-Paul Rappeneau et de Mathieu Amalric, un making-of, ainsi que des interviews des comédiens. A noter l’immense qualité visuelle de l’encodage de ce blu-ray.

 

Edité par ARP Sélection, « Belles familles » est disponible en dvd et en blu-ray. Le film est disponible dans les bacs depuis le 16 février 2016.

 

Le site internet de ARP Sélection est accessible ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Elodie 24/02/2016 21:35

Bonjour,

Je me présente, Elodie du site http://romcom.fr. Il s'agit d'un site qui répertorie des films romantiques de différents pays (américains, européens et asiatiques).

Nous recherchons actuellement des partenariats pour développer notre site. Bien entendu, si vous acceptez, nous mettrons aussi un lien vers votre site. Si vous êtes intéressé, je vous laisse mon email : elogcnice@hotmail.fr

En espérant que cette demande retiendra votre attention.

Bien cordialement.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!