Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Aug

Le casse

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Metropolitan FilmExport pour m’avoir de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Le casse » de Benjamin et Alex Brewer.

 

Le_casse« Tu as bien compris qu’on risque nos vies dans cette opération ? »

 

Waters et Stone font leur métier de policier de façon routinière. Pour agrémenter leurs fins de mois, ils volent régulièrement quelques pièces à conviction saisies lors des enquêtes pour les revendre. Stone découvre alors à la faveur d’un dossier mal étudié, qu’un dealer cacherait une grosse somme d’argent dans un petit commerce de la banlieue de Las Vegas. Stone convainc Waters très réticent de l’aider à percer le coffre-fort. Mais rien ne va se passer comme prévu.

 

« Cela peut paraitre dangereux et fou mais ce n’est pas pour cela que nous devons quitter les lieux les mains vides ! »

 

Le_casse_CageLa dernière fois qu’on avait vu Nicolas Cage à Las Vegas, c’était dans « Leaving Las Vegas » en 1996, où son rôle de chômeur alcoolique au bout du rouleau lui valait l’Oscar du meilleur acteur. Force est de constater que depuis lors, sa carrière aura pris des détours inattendus. Certes, il y a bien eu quelques succès (« Rock », « Benjamin Gates et le trésor des templiers »). Quelques pépites aussi, passées injustement inaperçues (« Family man », « The weather man », « Bad Lieutenant : Escale à La Nouvelle-Orléans »). Et puis surtout une avalanche de séries B et de nanars dans lequel l’acteur à allègrement cachetonner pour maintenir son coûteux train de vie et faire face à d’importants problèmes fiscaux. Vingt ans plus tard, l’acteur revient à Vegas sur les lieux de sa gloire passée, pour « Le casse », premier film des frères Benjamin et Alex Brewer, connus jusqu’ici pour leurs nombreuses réalisations en matière de clips musicaux. Il partage à cette occasion l’affiche avec Elijah Wood, autre acteur talentueux ayant comme lui connu les sommets avant de se retrouver cantonner dans des films de seconde zone. Come back gagnant ?

 

« Combien de temps as-tu mis pour préparer ton coup et pour trouver un gars à qui tu ferais porter le chapeau ? »

 

Le_casse_WoodOn connaissait le numéro du « gentil » et du « mauvais » flic. « Le casse » s’appuie sur un duo d’un genre nouveau : le flic manipulateur et le flic naïf. Un tandem de bras cassés, qui croit pouvoir profiter d’une enquête bâclée pour tenter un gros coup sans avoir l’envergure nécessaire pour le mener à bien correctement. En soit, le scénario ne manquait pas de bonnes idées et, surtout, de bonnes intentions. Malheureusement, avec son intrigue opaque (mais comment les héros peuvent-ils deviner aussi vite le pot-aux-roses du coffre-fort caché ?), ses rebondissements parfois téléphonés et son absence quasi totale d’action, le récit, lui, semble échapper quelque peu aux réalisateurs. De fait, il en résulte un film bavard et paresseux qui souffre d’un manque global de rythme, ne parvenant à s’emballer que dans son dernier quart d’heure. C’est d’ailleurs là, lorsque les personnages comprennent l’ampleur du piège dans lequel ils se sont fourrés et qu’ils se retrouvent en proie au doute, que le film trouve ses meilleures scènes empruntes de nervosité. On regrette un peu cet emballement trop tardif, car la fin - surprenante et immorale - sortait un peu des sentiers battus. Au milieu de tout ça, Nicolas Cage et Elijah Wood assurent l’essentiel sans trop forcer leur talent. A noter l’apparition - réjouissante - du vétéran (et trop rare) Jerry Lewis, même si celle-ci est plus anecdotique qu’autre chose.  

 

The_trust

 

*

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale américaine ainsi qu’en version française. Des sous-titres optionnels français sont également disponibles. Côté bonus, le film est accompagné du making-of « Les coulisses du tournage », d’un module documentaire « Time Lapses » ainsi que de bandes-annonces.

 

Edité par Metropolitan FilmExport, « Le casse » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 3 août 2016.

 

Le site Internet de Metropolitan FilmExport est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!