Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Sep

Grimsby - agent trop spécial

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un grand merci à Sony Pictures ainsi qu’à l’Agence Cartel pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Grimsby agent trop spécial » de Louis Leterrier.

 

The brothers Grimsby« T’es un sosie de Vin Diesel ou un genre de tueur à gages spécialisé dans les gamins qui ont le SIDA ? »

 

Nobby Butcher n’a pas de boulot, mais cela ne l’empêche pas d’être heureux. Il a tout ce dont il peut rêver dans la vie : le foot, une petite amie géniale… et neuf gamins. Pour que son bonheur soit complet, il ne lui manque que son petit frère, Sebastian, dont il a été séparé quand ils étaient enfants. Après trente ans de recherches, Nobby retrouve finalement la trace de Sebastian à Londres. Il ignore que celui-ci est devenu le meilleur agent du MI6… Leurs retrouvailles tournent à la catastrophe, et voilà les deux frères en cavale. C’est alors qu’ils découvrent un complot visant à détruire le monde… Pour sauver l’humanité – et son frère – Nobby va devoir se lancer dans sa plus grande aventure. Pourra-t-il passer de l’état de bouffon niais à celui d’agent secret ultrasophistiqué sans faire trop de dégâts ?

 

« Je te présente mon fils, il s’appelle Django Unchained. Et mon petit fils, Gangnam Style »

 

GrimsbyFils du réalisateur François Leterrier (« Un roi sans divertissement », « Les baba-cools »), Louis Leterrier pensait tout d’abord se consacrer à une carrière musicale. Pourtant, très vite, il change son fusil d’épaule et part étudier le cinéma à l’Université de New York. Il fait ainsi ses armes comme assistant de production sur de grosses productions américaines (« Last action hero » de John McTiernan, « Alien résurrection » de Jean-Pierre Jeunet). Mais c’est sa rencontre avec Luc Besson au milieu des années 90 qui sera déterminante. Après avoir été son assistant de production sur « Jeanne d’arc » (1999), Besson le propulse à la réalisation de l’une de ses productions, « Le transporteur » (2002) qui rencontrera un succès planétaire. Après « Danny the dog » et « Le transporteur 2 », Leterrier s’émancipe et part tourner plusieurs grosses productions américaines, telles « L’incroyable Hulk » (2008), « Le choc des titans » (2010) ou encore « Insaisissables » (2013). Il revient aux commandes de « Grimsby - agent trop spécial », la nouvelle comédie écrite par (et pour) le trublion anglais Sacha Baron Cohen.

 

« Je suis encore plus raide qu’un pédophile à Legoland ! »

 

Grimsby_baron_cohenRemarqué pour ses sketches à la télévision anglaise, Sacha Baron Cohen s’est surtout fait connaitre internationalement pour ses films en forme de faux documentaires, basés sur la confrontation entre un personnage de fiction caricatural avec le vrai monde extérieur. A l’image de « Borat », le journaliste kazakh antisémite et mal dégrossi ou de « Brüno » le styliste autrichien gay et écervelé. A chaque fois, ces faux documentaires offraient un parfait écrin à l’humour insolent et irrévérencieux du comédien qui pouvait brocarder à loisir les travers de notre société. Eloigné des comédies depuis 2012, le comédien revient avec « Grimsby - agent trop spécial » et s’offre ainsi sa première comédie de pure fiction. En l’occurrence, le film parodie le genre – british par excellence – du film d’espionnage en associant sur une mission deux frères que tout oppose. Un tandem déséquilibré et antagoniste source de tous les bons gags du film. Car l’association de Sebastian, l’agent secret classieux et implacable, et de Nobby, le hooligan beauf et plein de bière, c’est un peu la rencontre de « James Bond » et de « Affreux sales et méchants ». Partant de là, Sacha Baron Cohen s’en donne à cœur joie et déroule les gags sous-la-ceinture (l’aspiration du venin, le WC bouchés, les feux d’artifice) et les blagues politiquement très incorrectes où chacun en prend pour son grade (l’Angleterre « d’en bas », Trump, la FIFA, Harry Potter, le Sida, les handicapés…). Avec en point d’orgue une hallucinante scène d’accouplement d’éléphants (!). Un véritable festival d’humour régressif (et gras !) qui ne connait quasiment aucun temps mort pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques. A condition bien sûr d’être réceptif à ce type d’humour.

 

Grimsby agent trop special

 

***

 

Le Blu-ray : Le film est présenté en version originale anglaise ainsi qu’en version française (les deux en 5.1). Des sous-titres optionnels français sont également proposés. Côté bonus, le blu-ray propose un making-of, un module « Réplique-o-rama : extraits hilarants », des scènes additionnelles, un bêtisier et un module « L’éléphant dans la pièce ».

 

Edité par Sony Pictures, « Grimsby agent trop spécial » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 24 août 2016.

 

Le site Internet de Sony Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

 

Commenter cet article

Bob Morane 12/09/2016 10:20

En effet, à condition d'être réceptif à ce genre d'humour particulier, si humour il y a. Pour ma part, sans détester je n'ai pas aimé la grassitude générale d'un SBC qui ne se renouvelle plus

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!