Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Sep

L'avenir

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Blaq Out pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « L’avenir » de Mia Hansen-Love.

 

Avenir« J’ai la chance d’avoir une vie intellectuelle bien remplie, je ne suis pas malheureuse. »

 

Nathalie est professeur de philosophie dans un lycée parisien. Passionnée par son travail, elle aime par-dessus tout transmettre son goût de la pensée. Mariée, deux enfants, elle partage sa vie entre sa famille, ses anciens élèves et sa mère, très possessive. Un jour, son mari lui annonce qu’il part vivre avec une autre femme. Confrontée à une liberté nouvelle, elle va réinventer sa vie.

 

« Mon mari m’a quitté, mes enfants sont partis, ma mère est morte. Quelque part, j’ai retrouvé ma liberté. »

 

Huppert_ScobMia Hansen-Love se destinait d’abord à être comédienne. Elle débute ainsi devant la caméra d’Olivier Assayas, dans « Fin août, début septembre » (1998) et « Les destinées sentimentales » (2000), alors qu’elle n’est encore que lycéenne. Mais malgré un passage par le conservatoire d’Art dramatique, on ne la reverra pas devant une caméra. On la retrouve un temps aux Cahiers du Cinéma où elle exerce en qualité de critique. Mais l’expérience ne dure que deux années, la jeune femme préférant désormais se consacrer à l’écriture et à la réalisation de ses propres films. Elle est ainsi remarqué dès 2007 avec son premier film, « Tout est pardonné ». S’en suivront « Le père de mes enfants » (2009), « Un amour de jeunesse » (2011) et « Eden » (2014). Elle nous revient avec « L’avenir », son cinquième film à seulement 35 ans, pour lequel elle a obtenu l’Ours d’argent du meilleur réalisateur à la Berlinale 2016.

 

« Je me pose la question d’accorder mes actes avec la pensée »

 

Avenir_HuppertIl y a dans le cinéma de Mia Hansen-Love quelque chose de naturaliste et d’intemporel. Un goût pour les tranches de vie et pour l’observation qui rappelle un peu le Cinéma de la Nouvelle Vague, quelque part entre les films d’Eric Rohmer et le Truffaut de « L’argent de poche ». Après s’être beaucoup intéressée à la jeunesse (« Eden », « Un amour de jeunesse ») et à la paternité (« Le père de mes enfants », « Tout est pardonné »), elle livre avec « L’avenir » le délicat portrait d'une femme entre deux âges. Pour la réalisatrice, il s’agit là d’une occasion de dresser un bilan. De voir combien les années qui passent peuvent changer les gens (telle son héroïne, autrefois révolutionnaire et désormais embourgeoisée) même s’ils tentent encore en vain de s’accrocher aux valeurs qui leur semblent essentielles (elle refuse toute concession mercantile sur la collection de livres qu’elle dirige). Surtout, d’un point de vue plus philosophique, l’intrigue permet de confronte théorie et réalité. Et si, comme l’écrivait Artistote, la société doit tendre vers le bonheur, force est de constater que la vie n’est pas toujours en adéquation avec la théorie. Pour preuve, sa réalité se traduit par un effondrement des habitudes et de ses certitudes (un mari qui la quitte, des enfants qui prennent leur envol, une mère qui décède). Difficile dès lors d’appréhender la suite ou de lui donner un sens. Et si le bonheur ne passait pas nécessairement par le couple (dont l’image parait ici figée) ? Pour la réalisatrice, « L’avenir » se veut résolument positif et serein. Comme une continuité logique ou un nouveau départ, avec son lot de nouveaux bonheurs (comme la joie de devenir grand-mère). Son film ressemble ainsi à une roue qui avance comme le cycle immuable de la vie. Mia Hansen-Love signe là un joli film délicat dont on regrettera simplement son aspect peut-être un peu trop écrit (ou trop littéraire), ainsi que son côté un peu trop « parisien », en ce qu’il met en scène, une nouvelle fois, un microcosme un peu élitiste.

 

Hansen_Love

 

**

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1 et 2.0). Côté bonus, cette riche édition comprend un entretien de Mia Hansen-Love par Olivier Père, un court-métrage « Un pur esprit » signée par la réalisatrice en 2004, ainsi que qu’une compilation d’entretiens radiophoniques de la réalisatrice par Laure Adler (France Culture).

 

Edité par Blaq Out, « L’avenir » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 20 septembre 2016.

 

Le site Internet de Blaq Out est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!