Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Oct

La prophétie de l'anneau

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames, #Science-Fiction-Heroïc Fantasy

Un grand merci à Seven 7 Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « La prophétie de l’année de Roland Joffe.

 

Prophetie_anneau« La légende dit qu’une fois unis, même séparés par un océan ou des siècles, les deux moitiés de l’anneau se retrouveront toujours. »

 

2020. Tentant de secourir sa femme au cours d’une plongée, Jay Fennel, tombe dans un profond coma qui le renvoie vers le passé, en 1778. Réincarné en capitaine de l’armée de l’Inde britannique, le jeune officier va devoir déjouer multiples trahisons et assassinats dans un pays secoué par les luttes de pouvoir. Sa rencontre avec Tulaja, une guerrière indienne, va changer le cours de son destin. Mais seul le pouvoir de l’anneau pourra transcender le temps et… sauver une vie.

 

« La mort est notre destin et demain est notre fin »

 

The_lovers_HartnettRéalisateur britannique, le très francophile Roland Joffe débute sa carrière de réalisateur à la télévision anglaise au début des années 70. Réalisant ainsi de nombreux épisodes pour diverses séries (notamment « Coronation street »), il se fait ainsi remarquer des producteurs de la prestigieuses BBC qui finissent par l’engager pour participer à la réalisation de la série « Play for today ». Après quelques années passées à la BBC, il fait le choix au début des années 80 de s’émanciper de la télévision et de tenter sa chance au cinéma. Ses débuts sur grand écran sont couronnés par un succès immédiat, ses deux premiers films - « La déchirure » (1984) et « Mission » (1986) - lui valent chacun d’être nommé à l’Oscar du meilleur réalisateur. Si les années 90 sont toujours fastes pour le cinéaste (« La cité de la joie », « Les amants du nouveau monde »), ce dernier peine à franchir le tournant des années 2000 et disparait des écrans après « Vatel » (2000). Son retour, sept ans plus tard, se fera par la petite porte : un film d’épouvante décevant (« Captivity ») et quelques direct-to-video sortis dans le plus grand anonymat (« You and I », « There be dragons »). Il nous revient avec « La prophétie de l’anneau », un projet personnel basé sur un scénario original sur lequel le cinéaste travaille depuis les années 90. Pour la petite histoire, le film avait même failli se faire il y a plus de dix ans avec Brendan Fraser et Neve Campbell dans les rôles principaux.

 

« Il faut savoir regarder plus loin que nous »

 

the_loversConnu pour ses grandes fresques historiques en costumes, Roland Joffe s’offre avec « La prophétie de l’anneau » sa première incursion dans l’univers de la science-fiction. Soit un anneau magique qui unirait les cœurs des amants au-delà même du temps, des siècles et de la mort. Un postulat qui sert de point de départ à un récit romanesque aux accents mystiques. Construit simultanément sur deux époques différentes (18e et 21e siècles), le film propose donc un chassé-croisé sentimental où l’amour peut entrainer la mort autant que sauver une vie. Mais à l’évidence, le film apparait un peu inégal et la partie « contemporaine » du récit semble un peu sacrifiée et inaboutie. Ce n’est que lorsque le film nous entraine à l’époque de l’Inde coloniale du 18ème siècle que le récit s’emballe. Fort d’une reconstitution particulièrement soignée (décors et costumes), il devient alors le théâtre d’une grande fresque romanesque et sentimentale ponctuée d’aventures d’une facture très classique mais néanmoins très réussie. Et ce d’autant plus qu’il bénéficie d’une interprétation très convaincante, avec notamment le trop rare Josh Hartnett qui campe une parfaite figure de héros romantique. Elégant et touchant, « La prophétie de l’anneau » s’impose ainsi comme un cousin pas si éloigné du mésestimé mais néanmoins excellent « Cloud atlas » des Frères Wachowski auquel il emprunte sa narration labyrinthique dans laquelle des mêmes personnages traversent des époques différentes. Peut-être manque-t-il juste d’un soupçon de fougue et de passion pour nous transporter totalement.    

 

la_prophetie_de_l'anneau

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres optionnels français sont également proposés. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Seven 7 Editions, « La prophétie de l’anneau » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 12 octobre 2016.

 

Le site Internet de Seven 7 Editions est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!