Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Nov

Vertiges

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Metropolitan FilmExport pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Vertiges » de Erik Van Looy.

 

Vertiges« Tout cela n’est qu’un coup monté. Vous avez interrogé les autres ? »

 

Cinq hommes mariés partagent les clés d’un appartement utilisé pour les rendez-vous secrets. Jusqu’au jour où une femme y est retrouvée morte, attachée à un lit, provoquant un séisme au sein du petit groupe. Alors que la police identifie le principal suspect, les amitiés sont balayées dans un tourbillon de trahisons, de jalousie et de violence révélant au grand jour la vraie nature de chacun d’entre eux.

 

« Les personnes qu’on aime sont celles qui nous font souffrir »

 

The_LoftAncienne personnalité de la télévision belge, le flamand Erik Van Looy se reconvertit dès les années 90 dans le cinéma et plus particulièrement dans la réalisation. Si ses premiers essais passent relativement inaperçus, il profite cependant de l’engouement suscité par le renouveau du cinéma flamand au début des années 2000 pour s’imposer grâce à l’excellent polar « La mémoire du tueur » (2003), qui bat des records au box-office local. Une performance qu’il réédite cinq années plus tard avec son film suivant, « Loft », qui réunit à l’écran les acteurs flamands les plus populaires du moment et qui s’impose comme le plus gros succès de l’histoire d’un film belge au box-office national. De quoi attirer l’attention des producteurs étrangers et d’offrir de nouvelles opportunités au cinéaste. Ainsi, six ans après sa sortie triomphale en Belgique, Van Looy accepte de signer lui-même le remake américain de « Loft ». Un temps associés au projet, les comédiens Patrick Wilson et Toby Maguire ont néanmoins du jeter l’éponge peu avant le tournage. A noter qu’il s’agit là du second remake du film, qui avait déjà fait l’objet d’une première adaptation aux Pays-Bas sous la direction de la réalisatrice Antoinette Beumer en 2010.

 

« La discrétion est la clé de toute chose »

 

Vertiges_UrbanLongtemps resté inédit en France, nous avions pu dire tout le bien que nous pensions de « Loft » lors de sa sortie vidéo il y a quelques mois. Mais en vérité, ce thriller vénéneux et machiavélique, en tout point maitrisé et réussi, se suffisait à lui-même sans qu’il ne soit véritablement utile d’en faire un remake. Une habitude aux Etats-Unis où il est toujours plus facile de recréer un film étranger avec des acteurs locaux que de sortir l’original, aussi réussi soit-il. La présence derrière la caméra du cinéaste belge devant servir de garantie quant à la qualité du projet. Après, un bon scénario reste un bon scénario. Et en soit, l’intrigue de ce thriller en forme de « Whodunit » à huis clos qui mêle machination, manipulations et rebondissements fracassants demeure toujours aussi prenante et subtile. Il faut dire qu’à l’évidence, le cinéaste belge semble avoir pris le parti de jouer la sécurité pour sa première expérience américaine, en calquant son film à l’identique sur sa version originale, quasiment au plan près. Seule différence de taille, une image plus policée et plus « américanisée » avec une ambiance et des couleurs plus chaudes, là où l’original jouait d’une froideur et d’une épure d’inspiration nordique. Il en va de même pour le casting (qui reprend tout de même Mathias Schoenaerts), qui privilégie un peu plus le sex-appeal (notamment via la présence des starlettes « bimboïsantes » Isabel Lucas et Rachel Taylor) là où la version belge préférait une forme d’authenticité et misait sur la personnalité de ses actrices notamment. A noter toutefois la jolie prestation de Karl Urbain, particulièrement convaincant. Au final, il serait difficile de dire du mal de « Vertiges », tant il s’agit d’une copie quasi conforme de l’excellent « Loft », dont on regrettera cependant ici son ambiance austère qui donnait plus d’épaisseur au suspense.

 

Vertiges_film

 

***

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres français sont également proposés. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Metropolitan FilmExport, « Vertiges » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 7 novembre 2016.

 

Le site Internet de Metropolitan FilmExport est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!