Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Jan

Agents presque secrets

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Films d'action

Un grand merci à Universal Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Agents presque secrets » de Rawson Marshall Thurber.

 

Central_Intelligence« T’es mon meilleur souvenir du lycée, je croirai toujours en toi »

 

Un ancien geek devenu agent d’élite à la CIA, revient chez lui à l’occasion de la réunion des anciens du lycée dont il était à l’époque le souffre-douleur. Se vantant d’être sur une affaire top secrète, il recrute, pour le seconder, le gars le plus populaire de sa promo d’alors, aujourd’hui comptable désabusé. Avant même que notre col blanc ne réalise ce dans quoi il s’est embarqué, il est trop tard pour faire marche arrière. Le voilà propulsé par son nouveau « meilleur ami » dans le monde du contre-espionnage où, sous le feu croisé des balles et des trahisons, les statistiques de leur survie deviennent bien difficiles à chiffrer… même pour un comptable.

 

« Si tu veux sortir de la partie, faut déjà commencer par y entrer ! »

 

Kevin_Hart_secretFils d’un richissime magnat de l’immobilier, Rawson Marshall Thurber mène des études de cinéma avant de faire ses débuts professionnels comme assistant scénariste sur la série télévisée « D.C. » en 2000. Remarqué deux ans plus tard, en qualité de réalisateur cette fois, pour ses spots publicitaires pour la marque Reebok, il fait ses grands débuts au cinéma en 2004 en réalisant la comédie cultissime « Dodgeball ! Même pas mal ! » avec Ben Stiller et Vince Vaughn. Résolument plus dramatique, son deuxième long, « Les mystères de Pittsburgh » (2008) demeure inédit chez nous. Il faut attendre 2013 et son grand retour à la comédie avec « Les Miller une famille en herbe » pour entendre de nouveau parler du réalisateur qui signe à cette occasion un gros carton au box-office américain. Fort de ce succès, il nous revient trois ans plus tard aux commandes de « Agents presque secrets », comédie d’action dotée d’un solide budget de cinquante millions de dollars, qui réunit deux poids lourds du box-office U.S. : Dwayne « The Rock » Johnson et l’humoriste Kevin Hart.

 

« Un p’tit gros reste toujours un p’tit gros »

 

The_rockAvec « Agents presque secrets », Rawson Marshall Thurber remet au goût du jour le buddy movie, ce sous-genre de comédie d’action popularisé dans les années 80 (avec la saga « L’arme fatale » notamment) et basé sur un tandem de héros mal assortis. Ici, le réalisateur s’amuse à associer les antagonistes Dwayne Johnson, deux mètres de muscles gonflés à bloc, et Kevin Hart, 1, 60 mètres les bras levés et l’un des plus grands baratineurs de sa génération. Soit le catcheur et le tchatcheur. Un duo totalement improbable mais qui fait néanmoins des étincelles, le premier assurant le spectacle lors des scènes d’action quand le second assure le show, grâce à son abattage comique. En cela, même s’il ne réinvente pas le genre, le film de Rawson Marshall Thurber se révèle très bien équilibré en ce qu’il mêle des scènes d’action très spectaculaires (notamment la chute libre depuis un building) et des moments de pure comédie très drôles (la scène d’ouverture est méchamment drôle, de même que la scène où Dwayne Johnson se fait passer pour un thérapeute de couple). A noter également les apparitions de plusieurs figures familières des comédies américaines, telles que Melissa McCarthy ou encore Jason Bateman, qui donne le change le temps d’une scène mémorable. Seul regret, que le réalisateur étire un peu inutilement son film sur près de deux heures, exposant son récit à quelques baisses de régime qui auraient pu être évitées en en resserrant un peu l’action. Pour autant, « Agents presque secrets » remplit très correctement sa tâche de « film pop-corn » en assurant un divertissement efficace et grand public. Une série B sans prétention et plutôt sympathique.

 

Agents_presque_speciaux

 

***

 

Le blu-ray : Le film est proposé en version cinéma (1.07 min.) ainsi qu’en version longue (116 min.). Il est proposé en version originale américaine (5.1), ainsi qu’en versions française et allemande (toutes deux en 5.1). Des sous-titres français, allemands, néerlandais, turcs et anglais pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un bêtisier, de scènes alternatives, des modules « Duel de danse », « Phrases cultes » et « Time Lapse : Scène du canapé », ainsi que d’un commentaire audio.

 

Edité par Universal Pictures, « Agents presque secrets » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 10 janvier 2017.

 

Le site Internet d’Universal Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!