Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Apr

Premier contact

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Science-Fiction-Heroïc Fantasy

Un grand merci à Sony Entertainment ainsi qu’à l’agence Cartel pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Premier contact » de Denis Villeneuve.

 

Arrivals« Certains jours déterminent et dépassent votre vie »

 

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

 

« Tout le monde n’est pas capable de gérer de telles expériences »

 

Premier_contact_Amy_AdamsAprès des études de cinéma dans son Québec natal, Denis Villeneuve s’oriente d’abord vers la réalisation de reportages. Il réalise ainsi plusieurs documentaires remarqués pour la télévision canadienne pour lesquels il obtient de nombreux prix. S’orientant progressivement vers le cinéma de fiction, il signe ses débuts en 1998 avec son premier long-métrage « Un 32 août sur Terre » qui fait le tour des festivals internationaux. De nouveau très en vue pour « Malstrom » en 2002 qui représente le Canada pour l’Oscar du Meilleur film étranger, il signe de beaux succès au Québec avec « Polytechnique » (2009) et « Incendies » (2010). Courtisé par Hollywood, le réalisateur donne à sa carrière un tournant plus international (et anglophone) au début de cette nouvelle décennie. En Amérique, il signe l’efficace « Prisoners » (2013) puis « Enemy » l’année suivante. Mais c’est surtout le polar « Sicario » qui lui permet de prendre une dimension supplémentaire. Avant de signer la suite du mythique « Blade runner » (dont la sortie est prévue pour octobre 2017), il s’essaye à la science-fiction avec « Premier contact », adaptation de la nouvelle « L’histoire de ta vie » de Ted Chiang. Nommé huit fois aux Oscars (dont Meilleur réalisateur et Meilleur film), le film sera récompensé de la statuette du Meilleur montage sonore.

 

« Il nous faut des réponses : d’où viennent-ils ? Que veulent-ils ? On risque une guerre ! »

 

Premier-contactPour beaucoup de cinéphiles, le cinéma de science-fiction se résume essentiellement au space-opera (« Star wars », « Dune ») ou au thriller d’épouvante (« Alien »). Pour autant, entre ces deux sous-genres, il existe aussi un cinéma de science-fiction se voulant plus crédible et moins spectaculaire. Un cinéma basé sur une forme d’anticipation bienveillante, centré sur la rencontre entre terriens et une forme de vie extraterrestre. A l’évidence, dans ce domaine, c’est sans conteste Steven Spielberg qui fait figure de référence, grâce à ses films « Rencontre du troisième type » et « E.T. l’extraterrestre ». Dans un genre pas si éloigné, Denis Villeneuse imagine avec « Premier contact » l’apparition simultanée de plusieurs vaisseaux extraterrestres sur Terre, sans véritables indications quant à la nature de leurs intentions, l’Humanité envoie alors ses plus éminents linguistes pour tenter d’établir le dialogue. Loin des effets spéciaux tape-à-l’œil qui caractérisent souvent les films de science-fiction, le réalisateur opte ici pour un film à l’esthétique épurée souhaitant le plus possible donner une dimension réaliste et crédible à son récit. A ce titre, il fait le choix pertinent de représenter les aliens sous une apparence un peu floue, sortant ainsi un peu des sentiers battus pour mieux jouer avec l’imagination du spectateur. Surtout, il leur invente un mode d’expression parfaitement original qu’il sera difficile de déchiffrer. Derrière la symbolique du langage, le film traite ainsi de notre rapport à l’autre et du problème de l’incommunicabilité entre les peuples. Un subtil moyen de parler de l’Humanité en en pointant ses travers : son arrogance vis-à-vis de l’univers, son principe de méfiance envers les étrangers considérés systématiquement une menace. Son intolérance aussi, qui génère toujours de la violence. En la matière, le seul défaut du film demeure certainement le drame personnel qui touche l’héroïne, qui n’apporte rien à l’histoire et qui apparait comme étant hors sujet. Pour le reste, en imaginant des extraterrestres offrant à l’Homme les capacités de se comprendre - et donc la paix - il signe là une fable humaniste d’une grande intelligence, à défaut d’être totalement spectaculaire.

 

Arrivals_Denis_Villeneuve

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale américaine (7.1) ainsi qu’en versions française et italienne (toutes deux 5.1). Des sous-titres français, anglais, italiens, néerlandais et arabes sont également proposés.

 

Côté bonus, le film est accompagné de plusieurs modules documentaires : « La xénolinguistique » : comprendre « Premier Contact » (HD – 30 min. - VOST), « Récurrence éternelle » : la BO (HD – 11 min. - VOST), « Signatures acoustiques » : la conception sonore (HD – 14 min. - VOST), « Pensée non linéaire » : le processus du montage (HD – 11 min. - VOST) et « Principes du temps, de la mémoire et du langage » (HD – 15 min. - VOST).

 

Edité par Sony Entertainement, « Premier contact » est disponible en DVD, blu-ray et blu-ray 4k depuis le 12 avril 2017.

 

Le site Internet de Sony Entertainement est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Bob Morane 01/05/2017 09:50

Un beau film spectaculaire, mais qui perd sa crédibilité avec ces visions d'un futur en danger et incapable de voir les siens, et ce pathos un peu trop chargé

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!