Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Apr

Sausage party

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un grand merci à Sony Pictures ainsi qu’à l’Agence Cartel pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Sausage party » de Greg Tiernan et Conrad Vernon.

 

SausageParty« Si tout va bien demain à cette heure là on aura nos vingt centimètres enfoncés dans un petit pain à hot-dog ! »

 

Veille de la fête nationale américaine. Dans un supermarché, Frank, une saucisse amoureuse de Brenda, un petit pain à hot-dog, rêve de se faire acheter pour accéder à un monde meilleur, comme le veut la croyance. Mais suite à un imprévu, il apprend la vérité sur le grand au-delà, le monde en dehors du supermarché, et sur le terrible sort réservé aux aliments. Bien décidé à ne pas subir l’inéluctable sort auquel il semble promis, il sonne la révolte contre les humains...

 

« Vire tes sales pattes de ma saucisse ! »

 

Sausage-party_FrankNée en 2007 dans l’esprit fertile et particulièrement trash de Seth Rogen, la trame de « Sausage party » était d’abord un objet de blagues et de délires avec ses potes, et notamment avec son camarade de comédie Jonah Hill. Puis, au fil des années, il finit par écrire un scénario avec l’aide de son complice de toujours, Evan Goldberg (avec lequel il a notamment écrit les scénarios de « Supergrave », « Délire express », « The green hornet » ou encore « The interview »). Près de dix ans plus tard et après moult difficultés, le projet pouvait enfin être monté ! Pour un budget de 20 millions de dollars, soit environ 5 fois moins qu’une production moyenne de Pixar. L’occasion pour Rogen de réunir toute sa bande de potes au casting vocal (James Franco, Bill Hader, Paul Rudd, Danny McBride, Craig Robinson...) auxquels se sont ajoutés l’inattaquable Edward Norton et la belle Salma Hayek. Un temps pressenti, le réalisateur Mark Osborne (« Le petit prince ») fut finalement remplacé à la réalisation par le duo Conrad Vernon (réalisateur de « Shrek 2 » ou de « Madagascar 3 ») et Greg Tiernan, animateur essentiellement connu pour son travail sur la série enfantine « Thomas et ses amis ». Classé « R-rated » - Interdit au moins de 17 ans - aux Etats-Unis, le film fut au coeur d’une polémique lors de sa sortie en France : alors qu’il était interdit au moins de 12 ans, plusieurs associations ont dénoncé le caractère « pornographique » du film et ont mené des actions en justice afin d’obtenir - en vain - son interdiction au moins de 17 ans.

 

« Une fois que tu auras essayé un taco, tu ne retourneras jamais aux nachos ! »

 

Sausage_party_brendaD’une certaine manière, « Sausage party » renoue avec un certain esprit libertaire et gentiment anar’ qui renvoie aux années 70. Une période durant laquelle il y eut une brève mode du détournement des genres à des fins légèrement subversives. En l’occurrence, c’est surtout le genre du dessin-animé, jusqu’alors essentiellement assimilé à d’inoffensifs divertissements enfantins, qui fut le plus souvent détourné pour illustrer des satires sociales potaches, du type « Fritz the cat », « La honte de la jungle » ou encore « Le chainon manquant ». Comme on pouvait s’en douter, le postulat de départ, pourtant minimaliste - soit une inoffensive saucisse qui rêve de fourrer un petit pain avant de rejoindre le grand au-delà - offre un formidable terrain de jeu à l’esprit déjanté et à l’humour transgressif et graveleux de Seth Rogen et de ses potes, qui s’éclatent à improviser des vannes et des bons mots. Reste que derrière la farce colorée en bon enfant, le film dézingue à tout va et brocarde pêle-mêle les religions, les croyances, le puritanisme, le conflit israélo-palestinien, le racisme ou encore la société de consommation, donnant lieu à une hilarante partie de chamboule-tout ultra-référencée, qui se conclue en une hallucinante (et improbable !) scène d’orgie alimentaire. Rien que pour celle-ci, le film vaut absolument le détour ! Seth Rogen et sa bande nous offrent là une bouffée d’humour salvatrice en ces temps de conformisme morose, qui ose être à la fois subversif et mal élevé. Une invitation à penser par soi-même sans suivre les normes établies. Alors un conseil, comme Frank et Brenda, faites l’amour, pas la guerre... Et surtout, prenez votre pied !

 

SausageParty_Rogen

 

***

 

Le blu-ray : Le film est proposé en version originale américaine (5.1), ainsi qu’en versions française et espagnole (toutes deux 5.1). Des sous-titres français, anglais, espagnols, néerlandais, danois, norvégiens, suédois, finlandais et arabes sont également proposés.

 

Côté bonus, cette très riche édition propose un bêtisier, unMaking of, Ligne-O-Rama, les modules « La cabine », « Le grand Au-delà », « Le pitch », « L’imaginatorium d’animation de Seth Rogen ».

 

Edité par Sony Pictures, « Sausage Party » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 5 avril 2017.

 

Le site Internet de Sony Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

 

sausageparty_bluray

 

Commenter cet article

bobmorane75 19/04/2017 16:56

Oui totalement irrévérencieux à souhait pour une belle symbolique de la religion, et je ne vois plus les magasin avec le même regard :)

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!