Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Jun

Massacre à Furnace Creek

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Westerns

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Massacre à Furnace Creek » de H. Bruce Humberstone.

 

Furnace_Creek« Il a dit que ce n’était pas un ordre mais un arrêt de mort »

 

1880. Suite à un ordre malheureux du Général Blackwell, la garnison de Furnace Creek et les membres d’une caravane sont massacrés par les Indiens menés par Little Dog.

 

La paix indienne est rompue. Le général est jugé en cour martiale.

 

Ses deux fils, Cash et Rufe entendent laver l’honneur de leur père, mais chacun pour des raisons différentes…

 

« Quand je sors mon pistolet, je fais feu. C’est une vieille habitude chez moi »

 

Furnace_Creek_matureLe cinéma, H. Bruce Humberstone est tombé dedans quand il était petit : d’abord acteur durant son enfance, il devient par la suite script puis assistant régulier de prestigieux réalisateurs comme King Vidor ou Allan Dwan auprès desquels il apprendra le métier de metteur en scène. Il accès ainsi à ses premières réalisations dès le début des années 30 et s’impose rapidement comme l’un des tacherons les plus prolifiques de la 20th Century Fox, pour laquelle il signe un grand nombre de séries B, se spécialisant notamment dans les sérials d’aventures (il signe ainsi plusieurs épisodes de la saga des Charlie Chan ou de Tarzan) et les films musicaux (« Tu seras mon mari », « L’amour mène à la danse »...) qui lui valent un grand succès public. En 1948, il fait une incursion dans le genre du western avec « Massacre à Furnace Creek », pour lequel il réunit le couple Victor Mature et Coleen Gray, qui avait connu un certain succès quelques mois plus tôt avec « Le carrefour de la mort » d’Henry Hathaway.

 

« L’une des rançons du succès, c’est de se faire des ennemis. »

 

Furnace_Creek_HumberstoneDu fort de Furnace Creek - poste militaire avancé aux confins des territoires indiens - il ne reste plus rien, à part une poignée de cendres et une foule de questions pour essayer de comprendre comment (et pourquoi) ce bain de sang a pu avoir lieu. Bien décidé le voile sur ce mystère et ainsi à laver l’honneur de son père, un général accusé à tort d’avoir abandonné la défense du fort, un aventurier décide donc d’infiltrer le gang de la petite ville minière adjacente. A l’évidence, ce « Massacre à Furnace Creek » est un film atypique en ce qu’il transpose des éléments propres au polar et au film noir dans l’univers du western. Il en résulte un film hybride donc, qui nous plonge au cœur d’un terrible complot, peuplé de protagonistes jouant un double un jeu. Un univers de mensonges donc, dans lequel il demeure impossible de se fier à qui que ce soit. En cela, avec des moyens à l’évidence plutôt limités (pas de grosses stars à l’affiche, si ce n’est la vedette Victor Mature), H. Bruce Humberstone signe un film plutôt efficace et haletant, ménageant son lot de rebondissements et de confrontations musclées (à l’image de cette formidable fusillade finale dans les ruines du fort). Mais le film renferme également une belle dimension humaine. Car « Massacre à Furnace Creek » est aussi une histoire de rédemption. En l’occurrence, celle d’un fils qui ne fit pas toujours la fierté de son père mais qui se battra au péril de sa vie pour laver l’honneur du patronyme familial. C’est aussi, grâce à lui, la réparation à titre posthume du tort fait à son père, accusé d’une faute qu’il n’avait pas commise. En arrière plan de ce film dense, le cinéaste dresse également un portrait peu glorieux de l’ouest américain et surtout des compromissions de l’Etat, dont les intérêts pécuniaires ont toujours justifié le vol des terres aux indiens. Voilà donc une série B redoutablement efficace et fortement plaisante !

 

Furnace_Creek_Mature_Grey

 

***

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également proposés.

 

Côté bonus, le film est accompagné par une présentation de Patrick Brion.

 

Edité par Sidonis Calysta, « Massacre à Furnace Creek » est disponible en DVD depuis le 9 mai 2017.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!