Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Jun

Neruda

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films Politiques-Historiques

Un grand merci à Wild Side Vidéo pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Neruda » de Pablo Larrain.

 

Neruda« Comment serai-je selon vous le plus dangereux ? En prison ou en cavale ? »

 

1948, la Guerre Froide s’est propagée jusqu’au Chili. Au Congrès, le sénateur Pablo Neruda critique ouvertement le gouvernement. Le président Videla demande alors sa destitution et confie au redoutable inspecteur Óscar Peluchonneau le soin de procéder à l’arrestation du poète. Neruda et son épouse, la peintre Delia del Carril, échouent à quitter le pays et sont alors dans l’obligation de se cacher. Il joue avec l’inspecteur, laisse volontairement des indices pour rendre cette traque encore plus dangereuse et plus intime. Dans ce jeu du chat et de la souris, Neruda voit l’occasion de se réinventer et de devenir à la fois un symbole pour la liberté et une légende littéraire.

 

« Si on veut bien écrire, il faut savoir effacer »

 

Neruda_LarrainFils d’un sénateur et d’une ancienne ministre de la ville, Pablo Larrain baigne depuis l’enfance dans un milieu républicain très attaché aux questions liées à la politique. Pas étonnant donc que le sujet ait une place aussi prépondérante dans son œuvre. En effet, né quelques années à peine après le renversement de Salvador Allende par la junte militaire du Général Pinochet, Larrain a grandi durant les années de plomb de la dictature chilienne. De fait, depuis ses débuts de réalisateur en 2004, il n’aura de cesse que de se replonger dans l’Histoire de son pays, pour mieux en raconter les tourments, les méfaits et comprendre la société chilienne actuelle. De « Santiago 73 post mortem » à « No », sa filmographie apparait comme un grand exercice de devoir de mémoire. Avec « Neruda », il boucle une sorte de trilogie et revient sur les longs mois de fuite (avant son exil) du célèbre poète durant la présidence autoritaire de Gabriel Gonzales Videla, qui organisa une première répression anti-communiste dans le pays, période durant laquelle il écrira son célèbre « Canto général ». Le film fut ainsi présenté au Festival de Cannes et sélectionné pour représenté le Chili dans la course à l’Oscar du Meilleur film étranger.

 

« Je veux être le pire cauchemar de ses fascistes et pour y arriver il faut que je devienne un géant populaire »

 

Neruda_Garcia_BernalAvec « Neruda », Pablo Larrain poursuit sa radioscopie de l’histoire sociopolitique contemporaine de la nation chilienne. A ce titre, le film n’est pas véritablement un biopic du célèbre poète mais davantage une évocation de ses années de traque et de cavale. Et à travers elles, un témoignage de la dureté du régime autocratique d’alors qui imposera une terrible répression à l’encontre d’une large frange de sa population. Le cinéaste filme ainsi l’homérique chasse à l’homme qui repose sur le duel à distance que se livrent le poète-sénateur communiste et le commissaire de la police politique chargé de le capturer. Une opposition de style, puisque le premier, libertaire et épicurien, rêve de devenir un symbole de la résistance tandis que son rival, frustré et austère, rêve de gagner son moment de gloire qui le sortira de son morne anonymat. Surtout, le duel apparait symbolique à plus d’un titre, chacun de ces deux protagonistes représentant une face irréconciliable d’une même nation plus que jamais divisée entre le camp des humanistes et des progressistes et celui des conservateurs et de l’aristocratie. Formellement audacieux, ce « Neruda » surprend par sa construction narrative originale (l’histoire est contée par la voix du méchant) et par sa tonalité tragicomique. Autant d’éléments qui visent à mettre en valeur les vers du célèbre poète. Ce qui n’empêche pas, en filigrane, le cinéaste de questionner le mythe en plaçant son personnage face à ses propres contradictions. Car en dépit de ses positions humanistes et généreuses, Neruda fut avant tout un bourgeois mondain incapable de partager la miséreuse condition des prolétaires chiliens qu’il défendait. A ce titre, sa confrontation avec une militante son cynisme reste sans doute l’un des plus grands moments du film. Tout comme sa victoire finale, en forme de pied-de-nez, qui lui permettra d’alerter le monde sur la situation dans son pays. Un témoignage d’autant plus important qu’il sera annonciateur du drame qui se jouera un quart de siècle plus tard.

 

Neruda_film

 

***

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale espagnole (5.1 et 2.0) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres français sont également proposés.

 

Côté bonus, le film est accompagné par un entretien avec le Professeur Alain Sicard, ami et spécialiste de l’œuvre de Neruda (30 min.) ainsi que par une série de courts entretiens avec l’équipe du film (6 min.).

 

Edité par Wild Side Vidéo, « Neruda » est disponible en DVD et blu-ray depuis le 31 mars 2017.

 

Le site Internet de Wild Side Vidéo est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!