Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Jun

Opération Torch

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films de guerre, #film d'aventures

Un grand merci à Movinside Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Opération Torch » de George King.

 

Candlelight_in_Algeria« La paix allemande et la paix mondiale, c’est la même chose »

 

Octobre 1942. Lors d’une nuit orageuse, Susan Foster, jeune artiste américaine en vacances en Tunisie, cache Alan Thurston, un espion britannique poursuivi par un sympathisant nazi, le docteur Müller.

 

Entraînée malgré elle dans une affaire d’espionnage, elle décide d’aider Thurston dans la mission qui lui a été confiée : se rendre à Alger pour y retrouver un appareil photographique contenant les plans exacts des opérations des Alliés en vue de leur débarquement en Afrique du Nord.

 

« J’adore les puzzles, c’est un entrainement pour des énigmes plus importantes »

 

Candlelight_Algeria_Carla_LehmanEphémère comédien au temps du muet au début des années 20, l’anglais George King se fit d’abord un nom en qualité d’agent avant de se tourner progressivement vers la réalisation jusqu’à devenir l’un des cinéastes britanniques les plus prolifiques des années 30 et 40. Spécialisé dans les films noirs à tendance horrifique, il signa une cinquantaine de films parmi lesquels « The crimes of Stephen Hawks », « Sweeney Todd » ou encore « Meurtres à la maison noire ». Avec l’arrivée de la seconde guerre mondiale, il participe à sa manière à l’effort de guerre en réalisant plusieurs films patriotiques et de propagande, comme « Tomorrow we live » et 1943. L’année suivante, il signe « Opération Torch » (plus connu sous son titre original, « Candlelight in Algeria ») avec la star montante James Mason dans le rôle central, qui connait un large succès au box-office anglais.

 

« L’amitié est mise à l’épreuve quand on a des ennuis »

 

Operation_Torch_Mason« Opération Torch » est un film étonnant et rare qui, comme son titre l’indique, prend pour toile de fond les prémices du débarquement des alliés en Afrique du Nord en 1942. Un évènement majeur qui constitue un tournant de la guerre puisqu’il s’agit là de l’un des premiers revers militaire majeur pour les forces de l’Axe. Mais plus encore qu’un film de guerre à proprement parler, il s’agit là d’un film d’espionnage et d’aventures au rythme enlevé, centré autour de la quête d’un appareil photo contenant les plans du débarquement sur lequel les allemands veulent à tout prix mettre la main. D’une durée assez resserrée (80 minutes à peine), le film nous entraine dans une folle aventure, sans temps mort, dans laquelle une artiste américaine se retrouve un peu malgré elle à devoir aider un fantasque espion anglais traqué par un officier nazi des plus retors et machiavélique. Le tout prenant pour décor une ville d’Alger fantasmée, entre maisons bourgeoises, hôtels de luxe, cabarets exotiques et casbah misérable et impénétrable. A l’évidence, George King brasse ainsi les références dans un improbable mélange des genres. Car au fond, cet « Opération Torch » ressemble à un étrange croisement entre « Pépé le moko » - auquel il emprunte ce personnage de héros rebelle et marginal - et le second degré des « 39 marches » de Hitchcock. Il en résulte un film étonnamment léger et énergique, dans lequel le panache prend toujours le dessus sur le côté sombre. Propagande oblige, les anglais et les américains y sont d’intrépides héros, les français de braves alliés et les allemands des tueurs brutaux et sadiques. Le film vaut aussi pour la jolie Carla Lehman, qui y campe une aventurière étonnamment moderne et féministe, qui équilibre un peu la prestation légèrement fade de James Mason. L’ensemble, plutôt plaisant, ferait même oublier les défauts plus ou moins visibles du film. A commencer par cette ellipse gênante, par laquelle le réalisateur oublie de nous indiquer pourquoi l’héroïne se retrouve au départ dans le coma à l’hôpital... Peut-être pas un grand film, mais une vraie curiosité.

 

Candlelight_Algeria_Mason

 

**

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale anglaise (2.0) avec sous-titres optionnels français.

 

Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Movinside Editions, « Opération Torch » est disponible en DVD depuis le 23 mai 2017.

 

La page Facebook de Movinside Editions est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!