Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 Nov

Louise en hiver

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

Un grand merci à Condor Entertainment pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Louise en hiver » de Jean-François Laguionie.

 

Louise_en_hiver

« Personne n’est venue me chercher mais au fond je ne suis pas fâchée, ils viendront plus tard »

 

C’est la fin de l’été dans la petite station balnéaire de Biligen. Louise, fragile et coquette, vient de louper le dernier train de la saison. La voilà seule dans la ville est désertée, sans électricité ni moyens de communication. Bien moins armée que Robinson, Louise fait pourtant face : cet abandon sonne pour elle comme un pari. Une occasion unique de se replonger dans ses souvenirs, d’apprivoiser les éléments et la solitude. C’est décidé, Louise est prête à affronter l’hiver…

 

« Les oiseaux ne font pas attention à moi. Je dois leur paraitre insignifiante ! »

 

Louise_en_hiver_Laguionie

Disciple de Paul Grimault, réalisateur du « Roi et l’oiseau » qui fut l’un des pionniers de l’animation française, Jean-François Laguionie se fait connaitre en réalisant de nombreux court-métrages d’animation au cours des années 60 et 70. Avec en point d’orgue le succès de « La traversée de l’Atlantique à la rame » (1978) pour lequel il reçoit la Palme d’or du court-métrage au Festival de Cannes. Réalisant son premier long en 1984, « Gwen, le livre de sable », il disparait un peu de la circulation pendant près de quinze années durant lesquelles il se consacre à l’écriture et à la production, avant de revenir à la réalisation en 1999 avec « Le château des singes ». S’en suivront « L’île de Black Mor » en 2004 et « Le tableau » en 2011. Il nous revient en 2016 avec « Louise en hiver », son sixième long-métrage qu’il considère également comme son film le plus personnel. En effet, si le scénario est lointainement et librement inspiré de la pièce « En attendant Godot » de Samuel Beckett, il comprend également de nombreuses références à la propre vie du cinéaste et notamment à ses souvenirs d’enfance en Normandie.

 

« Je sais qu’ils ne viendront pas. Ce n’est pas que j’ai envie de les voir. Je voudrais seulement savoir ce que je leur ai fait »

 

Louise_hiver

« Louise en hiver » est une balade au pays de l’absurde. Quelque part sur une côte qu’on devine normande, une vieille dame seule rate le dernier train de la fin de l’été pour rentrer chez elle à ville, se retrouvant condamnée à survivre jusqu’à l’été suivant dans la station balnéaire désertée de toute vie. Un retour aux sources, loin de toute civilisation, que la vieille dame aborde sereinement. Installée dans une cabane sur la plage, Louise joue ainsi les Robinson Crusoé, vivant de pèche, de baignades et de balades au grand air. Contre toute attente, elle retrouvera par cette vie au grand air la joie des plaisirs simples autant que le goût de la vie. Sa solitude sera aussi l’occasion d’un voyage introspectif : faire la paix avec son passé pour mieux appréhender ce qu’il reste de son avenir. Jean-François Laguionie signe là un drôle de conte à la symbolique très forte et aux graphismes délicats. Réduit à son expression la plus minimaliste (un seul personnage, peu de paroles) jusque dans ses élégantes couleurs pastels, le film développe ainsi des trésors de poésie et de douceur pour évoquer l’aventure de Louise. Une aventure avant tout intérieure, qui mène à la sérénité et à la plénitude, et qui se mue au fil des minutes en une véritable ode à la liberté, à la transgression (oublier la société de consommation et la ville) et surtout à la vie ! Du très grand art !

 

Biligen

 

****

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale française (5.1 et 2.0). Aucun sous-titrage n’est prévu.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un entretien avec Jean-François Laguionie. L’édition prestige comprend cependant en plus d’un artbook exclusif de 64 pages les modules « Le Rêveur éveillé » : témoignage de Jean-François Laguionie sur l’ensemble de son œuvre, « Séquence d’animatique : plongée au cœur du processus de réalisation » et « Enregistrement de la musique du film par l’Orchestre Symphonique de Bretagne ».

 

Edité par Condor Entertainment, « Louise en hiver » est disponible en DVD ainsi qu’en édition prestige (DVD + blu-ray + Artbook) depuis le 21 novembre 2017.

 

Le site Internet de Condor Entertainment est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!