Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 Sep

Nobody knows

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames, #comedies dramatiques

Un grand merci à ARP Sélection pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Nobody knows » de Hirokazu Kore-Eda.

 

Nobody_knows

« Tu dois t’occuper de tes frères et sœurs quand je rentre tard »

 

Quatre frères et sœurs vivent avec leur mère, dans le plus grand secret du voisinage. L'ainé, Akira, douze ans, s'occupe de ses jeunes frères et sœurs, chacun né d'un père différent pendant que sa mère s’absente pour travailler. Volage et légère, cette dernière rêve de sa prochaine rencontre en espérant qu’elle sera la bonne. Un matin d'hiver, leur mère disparaît en leur laissant un peu d’argent et les enfants doivent alors apprendre à vivre seuls...

 

« Tu commences à ressembler à ton père. Tu as exactement les mêmes yeux que lui »

 

Nobody_knows_1

D’abord documentariste pendant une dizaine d’années, le japonais Hirokazu Kore-Eda s’est progressivement tourné vers le cinéma de fiction au tournant des années 2000. Avec en guise de fil rouge entre ses films, l’exploration des mêmes thèmes que sont la famille, la transmission et surtout le rapport au père, qu’il soit défaillant (« Notre petite sœur », « Après la tempête ») ou écrasant (« Still walking », « Tel père, tels fils »). En 2004, il signe « Nobody knows » qui restera certainement le film qui le fera connaitre à l’international. Librement inspiré d’un tragique fait divers réel qui avait ému le Japon en 1988 - quatre enfants avaient alors été abandonnés par leur mère pendant neuf mois, l’un d’eux sera même retrouvé mort - le film, tourné sur plus d’un an, fera le tour du monde des festivals. Avec en cerise sur le gâteau, une sélection en compétition officielle au Festival de Cannes où son jeune acteur principal, Yuya Yagira, obtiendra à 14 ans seulement (record à battre) le Prix d’interprétation masculine.

 

« Si je vais à la police, on sera séparé et one ne pourra plus vivre tous ensemble. C’est déjà arrivé une fois et c’était très dur »

 

Nobody_knows_2

En temps normal, l’enfance est le temps de l’innocence et de l’apprentissage. Une période charnière où l’être se construit physiquement et moralement en vue de devenir un adulte responsable et autonome. Mais comment se construire en l’absence d’un adulte comme point de repère ? Avec beaucoup de délicatesse, Hirokazu Kore-Eda filme le quotidien hors normes de ces enfants laissés livrés à eux-mêmes et confrontés bien malgré eux à la cruauté et aux problèmes du monde des adultes. Et en dépit d’une vie pas toujours rose (l’argent qui vient à manquer, la quasi mendicité à laquelle se livre l’ainé de la fratrie auprès des ex de sa mère), le cinéaste dépeint un quotidien résolument joyeux, dans lequel les enfants restent au final toujours des enfants, attirés par la bêtise à faire ou émerveillés par des choses simples (les jeux d’eau, la joie de faire pousser une plante). C’est d’ailleurs là toute la complexité de cette situation qui veut qu’il y ait toujours un fond de joie et d’insouciance jusque dans les situations les plus tragiques. Dans tous les cas, le cinéaste filme ses personnages avec la plus grande bienveillance en révélant toujours leur part positive (le jeune héros qui refuse de commettre un vol comme le font ses camarades). Rarement un drame aura été aussi solaire. Et poignant.

 

Nobody_knows_Hirokazu_kore_eda

 

***

 

Le blu-ray : Le film est proposé en version originale japonaise (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un making-of (42 min.).

 

Edité par ARP Sélection, « Nobody knows » est disponible en combo blu-ray + DVD depuis le 12 septembre 2017.

 

Le site Internet de ARP Sélection est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!