Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 Jan

Le lieutenant Ottoman

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames, #Films Politiques-Historiques

Un grand merci à Universal Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Le lieutenant ottoman » de Joseph Ruben.

 

Le_lieutenant_Ottoman

« Je vais vous raconter l’histoire de mon voyage : où je suis allé, de quelle façon et ce que j’ai vu durant mon séjour. Je pensais que je pouvais changer le monde. Et évidemment c’est le monde qui m’a changé »

 

En 1914, une femme déterminée quitte les États-Unis après avoir rencontré Jude, un médecin américain responsable d’une mission médicale au sein de l’exotique Empire ottoman. Sa loyauté envers Jude et le fondateur de la mission va être mise à rude épreuve quand elle tombe folle amoureuse d’Ismail, lieutenant dans l’armée impériale ottomane. Déchirée entre le médecin américain et son amour interdit pour le lieutenant, Lillie découvre que le plus dangereux, en temps de guerre, c’est l’amour.

 

« La liberté est une illusion. Nous jouons tous le rôle que l’on nous a attribué »

 

The_ottoman_lieutenant_Josh_Hartnett

Remarqué dès le début des années 80 grâce au formidable « Dreamscape », le réalisateur américain Joseph Ruben connut son heure de gloire au début des années 90 avec une série de thrillers sombres et dérangeants tels que « Le beau-père », « Les nuits avec mon ennemi » ou encore « Le bon fils ». Mais après le film d’action « Money train » (1995), ce dernier se fit plus rare, signant à peine trois films en l’espace de vingt ans. Quatre ans après « Penthouse north », resté inédit dans nos salles, il revient avec « Le lieutenant ottoman » qui sort chez nous en direct-to-video. Une plongée dans l’Empire Ottoman de 1914, dans lequel une jeune infirmière américaine aventureuse part rejoindre un hôpital missionnaire américain pour fuir le conservatisme de l’Amérique profonde. Mais sa quête de liberté se heurtera aux us et de coutumes locaux. Surtout, elle se retrouvera tiraillée entre l’amour d’un jeune médecin américain et celui d’un jeune officier ottoman. Une passion romanesque d’autant plus fiévreuse qu’elle se retrouve prise malgré elle dans les tourments dramatiques de la grande Histoire, l’Empire Ottoman s’apprêtant alors à plonger dans l’enfer de la Première guerre mondiale. En creux, le film tente d’esquisser le portrait de la situation géopolitique complexe de l’Empire Ottoman d’alors, rongé par l’archaïsme de ses infrastructures, l’insurrection des minorités chrétiennes et le soulèvement des arméniens, annonciateur du génocide à venir. A cela s’ajoute l’aspect progressiste du lieutenant, annonciateur de la vague de modernisation du pays qui sera amorcée plus tard par les Jeunes Turcs. Mais si ce contexte historique est bien présent, il se retrouve littéralement écrasé par l’importance donnée à la romance impossible de Lillie et de son lieutenant ottoman, qui, avouons-le, n’est ni d’une grande originalité ni d’un grand intérêt. Reste quelques belles scènes de batailles, des décors magnifiques, et un casting plutôt plaisant, notamment grâce à ses seconds rôles, Josh Hartnett et Ben Kinglsey en tête. Le film reste tout de même en-deçà des récents « La promesse » (Terry Jones) et « La promesse d’une vie » (Russel Crowe), qui traitaient peu ou prou du même sujet historique.  

 

The_ottoman_lieutenant_Hera_Hilmar

 

**

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale américaine (5.1), ainsi qu’en versions française, espagnole et italienne (toutes 5.1). Des sous-titres français, espagnols, italiens, néerlandais, grecs, danois, suédois, norvégiens, finlandais, bulgares, mandarins et anglais pour malentendants sont également disponibles.

 

Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Universal Pictures, « Le lieutenant ottoman » est disponible en DVD depuis le 2 janvier 2018.

 

Le site Internet de Universal Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!