Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Feb

La vengeance d'une femme

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers, #Drames

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « La vengeance d’une femme » de Zoltan Korda.

 

La_vengeance_d_une_femme

« Vous me détestez mais heureusement pour moi, vous avez une bien curieuse manière de me le montrer ! »

 

Henry Maurier est marié à Emily, une femme faible et fragile qui ne l’attire plus. Il aime secrètement Doris, sa jeune et somptueuse maîtresse qu’il rêve d’épouser. Lorsqu’Emily meurt brutalement, Janet, la voisine esseulée qui convoitait le cœur d’Henry ne croit pas à ce hasard douteux. Elle sait des choses et pourrait s’en servir contre Henry qu’elle soupçonne à l’origine de l’empoisonnement d’Emily…

 

« C’est très facile d’être héroïque en temps de crise. Il est plus difficile de se comporter à peu près bien en temps normal »

 

Vengeance_s_woman_Ann_blyth

A l’instar de son frère ainé Alexander, Zoltan Kordan entame sa carrière de réalisateur dans sa Hongrie natale en pleine période du cinéma muet, à la fin des années 1910. Accompagnés de leur frère Vincent, décorateur de profession, les frères Korda finissent par quitter la Hongrie pour les prestigieux studios berlinois de la UFA, avant que l’arrivée au pouvoir de Hitler ne les incite à partir à Londres où ils fondent la London Films Production. Et tandis qu’Alexander s’adonne à des films historiques, Zoltan, lui, se fait connaitre pour ses films d’aventures exotiques comme « Alerte aux Indes », « Le voleur de Bagdad », « Le livre de la jungle » (tous portés par l’acteur Sabu) ou encore « Les quatre plumes blanches ». De quoi lui ouvrir, sur le tard, les portes du cinéma américain. Mais à Hollywood, le cinéaste, déjà sur le déclin, ne tournera qu’une poignée de films, dont « Sahara » (1943) avec Bogart, « L’affaire Macomber » (1947) avec Gregory Peck, et « La vengeance d’une femme » (1948) avec Charles Boyer.

 

« Que serait la vie sans illusions ? »

 

Woman_s_vengeance_Jessica_Tandy

Adapté de la nouvelle d’Aldous Huxley « Le sourire de la Joconde », « La vengeance d’une femme » est un thriller machiavélique et vénéneux sur fond de jalousie et de frustration qu’Hitchcock n’aurait sans doute pas bouder. L’histoire d’un séducteur très volage condamné à mort pour le meurtre de sa femme qu’il nie avoir commis. Mais son passé de séducteur et le tort infligé aux femmes en font une parfaite victime expiatoire pour la société, les médias et la justice. Si la dimension policière est plutôt bien ficelée, c’est surtout la dimension psychologique du film qui se révèle intéressante. Et notamment la relation ambigüe que le héros entretient avec Janet, sa voisine un peu vieille fille qui rêvait secrètement de faire sa vie avec lui une fois qu’il serait veuf. Le récit donne ainsi lieu à quelques sommets, comme cette scène d’orage - à la symbolique sexuelle évidente - dans laquelle Janet vient déclarer sa femme au héros qui finit par lui avouer qu’il s’est déjà remarié sans attendre à une jeunette. Une scène d’une puissance remarquable, qui doit beaucoup à l’extraordinaire prestation de l’immense actrice Jessica Tandy. Tout juste regrettera-t-on que le mystère s’évente un peu trop tôt et que l’on très rapidement la véritable identité du tueur. Reste que pour une fois, en dépit du Code Hays, le vrai coupable n’est pas le personnage présenté comme léger et immoral mais celui qui, en apparence du moins, représente la bonne société bourgeoise bien sous tout rapport. Une vraie curiosité donc, à voir ne serait-ce que pour cela.

 

Woman_s_vengeance_Charles_Boyer

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, Le film est accompagné d’une présentation du journaliste Jean-Pierre Dionnet (15 min.). Une galerie photos et des bandes-annoncent viennent compléter cette édition.

 

Edité par Elephant Films, « La vengeance d’une femme » est disponible en DVD depuis le 6 février 2018.

 

Le site Internet de Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!