Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Mar

Confident royal

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films Politiques-Historiques, #comedies dramatiques

Un grand merci à Universal Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Confident royal » de Stephen Frears.

 

Confident_royal

« Nous sommes tous prisonniers, Monsieur Karim »

 

L’extraordinaire histoire vraie d’une amitié inattendue, à la fin du règne marquant de la Reine Victoria. Quand Abdul Karim, un jeune employé, voyage d’Inde pour participer au jubilé de la reine Victoria, il est surpris de se voir accorder les faveurs de la Reine en personne. Alors que la reine s’interroge sur les contraintes inhérentes à son long règne, les deux personnages vont former une improbable alliance, faisant preuve d’une grande loyauté mutuelle que la famille de la Reine ainsi que son entourage proche vont tout faire pour détruire.

 

« Abdul fait comme vous : il fait la courbette et grimpe l’échelle sociale et vous tremblez de peur car il vous ridiculise à votre propre jeu »

 

Confident_royal_Judi_Dench

En marge des polars de ses débuts (« Gumshoe », « The hit ») et de ses drames sociaux intimistes (« My beautiful laundrette », « Héros malgré lui », « Dirty pretty things »), Stephen Frears demeure surtout le grand spécialiste des fresques en costumes du cinéma anglais (« Les liaisons dangereuses », « Chéri », « Mary Reilly », « Madame Henderson présente », « Florence Forster Jenkins »...). Une décennie après « The Queen », son portrait au vitriol de la Reine Elizabeth qui valut un Oscar à Helen Mirren, il s’intéresse de nouveau aux coulisses de la Couronne britannique avec « Confident Royal », adaptation du roman « Victoria & Abdul » de Shrabani Basu, consacré à l’improbable mais néanmoins réelle relation d’amitié entre la vieillissante Reine Victoria, alors au crépuscule de sa vie, et Mohamed Abdul Karim, son jeune serviteur indien.

 

« J’ai 81 ans, 9 enfants et 42 petits-enfants. Je règne depuis plus de soixante ans. J’ai connu onze premiers ministres et signé plus de 2400 lois. Je suis acariâtre, acrimonieuse, obèse. Je suis sourde d’une oreille et myope. Mais je ne permettrai pas qu’on dise de moi que je suis aliénée. »

 

Confident_royal_Ali_Fazal

Une relation d’autant plus hors du commun que Mohammed Abdul Karim était un sujet du Raj, autrement dit un « indigène » de l’empire colonial britannique. La volonté de la Reine de l’imposer à ses côtés, en dépit de son statut social et du protocole choqua profondément la Cour, dans une époque encore fortement marquée par le racisme, les préjugés et la cloisonnement des classes sociales. On l’aura compris, Stephen Frears se sert de cette petite histoire dans la grande Histoire pour tisser une sympathique fable sociale sur la tolérance et l’ouverture à l’autre comme une source d’harmonie et d’enrichissement culturel. Reste que derrière l’impeccable interprétation de Judy Dench et le faste de la reconstitution et des costumes, le scénario se révèle un peu mince et surtout assez manichéen, ne cherchant jamais à faire dans la mesure entre les « gentils » (la Reine et ses serviteurs indiens) et les « méchants » (tous les autres). Surtout, le récit semble avoir cherché à gommer toutes les aspérités qui auraient pu donner un peu de consistance aux personnages en révélant l’ambiguïté réelle de leurs intentions, comme l’attirance physique évidente de la Reine pour le jeune « Munshi » à la beauté exotique, ou encore le potentiel arrivisme de ce dernier. Dans la lignée du récent revival du cinéma anglais pour son ancienne colonie indienne (la saga « Indian palace », « Le dernier vice-roi des Indes », « Slumdog millionaire »...), Frears signe donc là une fable consensuelle sans jamais chercher à transcender outre mesure son sujet. Il en résulte un film ni vraiment convaincant ni totalement déplaisant.

 

Victoria_and_Abdul

 

**

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale anglaise (5.1) ainsi qu’en versions française, italienne, allemande et espagnole (toutes 5.1). Des sous-titres français, néerlandais, allemands, italiens, espagnols, danois, norvégiens, suédois, islandais, finlandais, portugais, hindis, arabes et anglais pour malentendants.

 

Côté bonus, le film est accompagné des modules documentaires « Judi & Ali » (5 min.) et « Le style de Confident royal » (7 min.).

 

Edité par Universal Pictures, « Confident royal » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 13 février 2018.

 

Le site Internet de Universal Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!