Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Jul

Lady bird

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Universal Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Lady bird » de Greta Gerwig.

 

Lady_bird

« Je voudrais qu’il se passe quelque chose dans ma vie »

 

Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi. Pour autant, Lady Bird cherche à affirmer ses différences et se sent bien décidée à aller au bout de ses rêves, quitte à s'opposer à sa mère.

 

« Ce n’est pas parce que quelque chose est dégoutant qu’il est immoral »

 

Lady_bird_Saoirse_Ronan

En moins d'une décennie, la comédienne Greta Gerwig s'est imposée comme la nouvelle égérie d'un certain cinéma indépendant américain (« Lola Versus » de Daryl Wein, « Maggie a un plan » de Rebecca Miller, « Le teckel » de Todd Solondz...) et plus encore comme la muse de son chef de fil (et compagnon) Noah Baumbach (« Greenberg », « Frances Ha », « Mistress America »). En parallèle à ses activités de comédienne, on avait également pu pu découvrir à plusieurs reprises ses talents de scénariste. Elle franchit un pas supplémentaire avec « Lady bird » qui marque ses débuts à la réalisation, lui permettant ainsi d’ajouter encore une nouvelle corde à son arc. A noter que le film, lauréat de deux Golden Globes, a également été nommé cinq fois aux Oscars.

 

« Des fois, j’aimerais juste te plaire »

 

Lady_Bird_Lucas_Hedges

Avec « Lady Bird », la jeune cinéaste signe donc une chronique adolescente au fort accent autobiographique. Soit le portrait un peu à fleur de peau d'une adolescente fantasque et mal dans sa peau, qui se cherche dans un univers un peu trop rigide où elle peine à trouver sa place. En quête d'absolu, rêvant de littérature et d'un grand destin, l'héroïne se sent cependant prise au piège, tant dans sa petite ville de province trop calme que dans un monde régit par les conventions et les règles des autres (la religion, l'argent, le paraitre). Mais « Lady Bird » est aussi un récit initiatique, centré sur les premières fois (premier émoi, premier désir, première affirmation de soi) qui participent à définir l'adulte que l'on sera. Reste que l’héroïne, sorte de double de la réalisatrice dont la rebelle attitude frise parfois l'hystérie et l’ingratitude, demeure somme toute pénible et suscite assez peu l’empathie. Pas plus que ses petits camarades tout aussi menteurs et faussement rebelles qu’elle. Reste le portrait touchant d'une relation mère-fille aussi passionnelle que conflictuelle car incapables de communiquer. Mais le cœur du sujet, sans doute un peu trop narcissique, et son traitement un peu névrotique, font que ce « Lady Bird » demeure assez peu attachant. 

 

Lady_bird_Laurie_Metcalf

 

*

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en versions française, allemande, italienne et espagnole (toutes 5.1). Des sous-titres français, allemands, italiens, espagnols, néerlandais, portugais, danois, suédois, norvégiens, islandais, finlandais, hindis, arabes et anglais (pour malentendants) sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné du module « La réalisation de Lady Bird » et du Commentaire audio de Greta Gerwig et Sam Levy.

 

Edité par Universal Pictures, « Lady bird » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 3 juillet 2018.

 

Le site Internet de Universal Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!