Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Jul

Les Frères Rico

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames, #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Les Frères Rico » de Phil Karlson.

 

Les_frères_Rico

« Tu me connais, je crois en la famille. Et tout particulièrement en la Famille Rico »

 

L’ancien gangster Eddie Rico s’est retiré avec la bénédiction de son parrain, Sid Kubik, qui doit la vie à la mère d’Eddie. Il vit désormais honnêtement en Californie aux côtés de sa femme, Alice et dirige une lucrative affaire de blanchisserie.

Toutefois, Eddie va devoir reprendre du service malgré lui dès lors que ses frères seront subitement recherchés par la Mafia...

 

« J’ai quitté l’Organisation dès que j’ai appris sa grossesse. Je voulais qu’au moins un Rico puisse grandir loin de tout ce que l’on a connu »

 

Freres_Rico_Ricahrd_Conte

L’œuvre littéraire monumentale du belge Georges Simenon aura incontestablement été une source d’inspiration pour les cinéastes depuis près de 80 ans. De Julien Duvivier (« Panique ») à Marcel Carné (« La Marie du port ») en passant par Henri Decoin (« La vérité sur Bébé Donge »), Pierre Granier-Deferre (« Le chat », « La veuve Couderc »), Bertrand Tavernier (« L’horloger de Saint-Paul ») ou encore Claude Chabrol (« Les fantômes du chapelier »). Jusqu’à Mathieu Amalric plus récemment et sa « Chambre bleue ». Ce que l’on sait moins, c’est que la renommée de Simenon dépassa allègrement l’Atlantique et que ses romans donnèrent également lieu à quelques films hollywoodiens durant les années 50 comme « L’homme de la Tour Eiffel » (Burgess Meredith, 1950), « Le fond de la bouteille » (Henry Hathaway, 1956) et surtout « Les Frères Rico » (1957), adaptation signée par Phil Karlson, qui fut en son temps l’un des spécialistes du film noir.

 

« J’ai fait une bêtise et j’en mourrais peut-être. Mais ta situation est pire que la mienne car toi tu vas vivre. Avec ta conscience. »

 

Brothers_Rico

Avec « Les Frères Rico », Phil Karlson met en scène une tragédie familiale sur fond de mafia et de règlement de comptes. A cette occasion, le cinéaste retrouve son sujet de prédilection, à savoir l’opposition entre l’individu juste et idéaliste seul face à la menace du reste du monde, thématique qui hante presque tous ses films (le chauffeur victime malgré lui du « Quatrième homme », le juge de « The Phoenix Story » ou encore le jeune médecin de « La ruée sanglante »). Filmé au cordeau, cette plongée du héros dans la clandestinité pour tenter de retrouver son jeune frère avant la mafia se révèle parfaitement étouffante, anxiogène, chaque personnage apparaissant sur son chemin semblant être un nervis à la solde de l’Organisation. Une dimension dramatique renforcée par l’habileté du scénario qui intègre des éléments de tragédie classique (le sacrifice de l’un des frères pour sauver son nouveau-né, la trahison du père spirituel) dans un contexte de film noir. Il y a quelque chose de particulièrement touchant dans la révolte intérieure de ce héros dupé et qui porte la responsabilité de la mort des siens, parfaitement interprété par le très sobre Richard Conte. Seule ombre au tableau, cette fin invraisemblablement bâclée et bêtement optimiste imposée par le studio, en opposition absolue avec celle plus noire et dérangeante du roman original, qui ôte au film une grande part de sa belle mélancolie et de fatalisme, laissant le spectateur sur une note définitivement frustrante.

 

Les_Frères_Rico_Phil_Karlson

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version restaurée dans un Master Haute-définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, outre une bande-annonce, le film est accompagné de trois présentations respectivement signées par Bertrand Tavernier, Patrick Brion et François Guérif.

 

Edité par Sidonis Calysta, « Les Frères Rico » est disponible en DVD depuis le 6 mars 2018.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!