Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
07 Aug

La ch'tite famille

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un  grand merci à Pathé ainsi qu’à Cinetrafic pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « La ch’tite famille » de DanyBoon dans le cadre de l’opération DVDtrafic.

 

La_Chtite_famille

« Mais qui a laissé entrer ces beaufs ? »

 

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

 

« C’est sa langue maternelle. Et c’est l’homme que j’aime »

 

Chtite_famille_Dany_Boon

Pour Dany Boon, tous les chemins mènent (définitivement) au Nord, sa région natale, à qui il doit d’une certaine manière tous ses succès. Depuis la scène où « Dany de Boon des Hauts -de-France » n’a eu de cesse de revendiquer comme un étendard ses origines, jusqu’au cinéma où son film « Bienvenue chez les Ch’tis » a rencontré le succès que l’on sait. Un record phénoménal de plus de vingt millions de spectateurs, soit le film français ayant attiré le plus de monde dans les salles. De quoi imposer l’humoriste/acteur/réalisateur comme l’un des poids lourds du cinéma hexagonal. De quoi lui donner le vertige aussi, puisqu’il préfèrera délaisser son Nord-Pas-de-Calais pour Hollywood et la Californie, sans toutefois que ses rêves de carrière américaine ne se concrétise réellement. Il enchainera néanmoins les comédies populaires qui, en dépit de bons scores au box-office, demeureront assez souvent décevantes (« De l’autre côté du lit », « Rien à déclarer », « Un plan parfait », « Eyjafjallajökull », « Supercondriaque », « Raid dingue »...).

 

« J’aime pas ce que je suis devenu alors j’essaye de me souvenir de qui j’étais »

 

Chtite_famille_Line_Renaud

Dix ans tout pile après « Bienvenue chez les Ch’tis », Dany Boon revient aux sources en se lançant dans une étrange comédie - cathartique ? - à nouveau centrée sur les Ch’tis. Sauf que cette fois, il n’y est plus question d’un méridional devant s’installer dans le Nord mais d’un ancien nordiste d’origine modeste devenu une sommité mondaine des soirées parisiennes qui a totalement renié, par honte, ses racines populaires. L’occasion pour l’acteur/réalisateur de retrouver sa famille de cinéma (Line Renaud, Guy Lecluise, Valérie Bonneton, et même Kad Mérad le temps d’une apparition). Mais si le choc culturel est toujours au rendez-vous, la recette semble ne plus fonctionner vraiment. Et pour cause, la caricature du parisien « bobo » et superficiel et du Ch’ti gentiment plouc est un peu trop grosse. Comme si Dany Boon s’était un peu embourgeoisé ces dernières années et avait perdu une part de son acuité. Surtout, ce dernier semble avoir oublié la bienveillance avec laquelle il avait écrit ses personnages il y a dix ans. Les membres de cette « Ch’tite famille » sont ainsi plutôt puant, des parisiens hypocrites aux Ch’tis franchement beaufs et bas-de-plafond (à l’image du personnage de Pierre Richard, incapable de se faire cuire un œuf, du frangin et de son costume trop petit ou de la belle-sœur qui n’aura pour seul nom que « Louloute »). A quelques gags près (la chaise à trois pieds), le film ne parvient ainsi jamais à décoller, cherchant désespérément sa voie entre comédie ratée (redondance jusqu’à l’usure des gags sur le parler Ch’tis) et drame intimiste pas vraiment touchant. Des retrouvailles décevantes et un peu amères, dont on se serait finalement sans doute bien passé.

 

Chtite_famille_Pierre_Richard

 

*

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1) ainsi qu’en audio description. Des sous-titres français pour malentendants et anglais sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un bêtisier ainsi que de scènes coupées.

 

Edité par Pathé, « La ch’tite famille » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 30 juin 2018.

 

Le site Internet de Pathé est ici. Sa page Facebook est ici.

 

A découvrir sur Cinétrafic, https://www.cinetrafic.fr/film-drole et https://www.cinetrafic.fr/film-drole

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!