Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 Aug

Rudderless

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames

Un grand merci à France Télévisions Distribution pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Rudderless » de William H. Macy.

 

Rudderless

« On n’écrit pas des chansons comme ça si ce n’est pas pour les partager »

 

Un père de famille anéanti par le décès tragique de son fils dans une tuerie sur son campus trébuche sur une boîte renfermant des disques qui appartenaient à ce dernier. Poussé par la rencontre inattendue d’un jeune musicien prometteur, il a alors l’idée de former un groupe de musique pour reprendre ces morceaux. Une façon pour lui de trouver une forme de paix intérieure…

 

« Ceux qui lâchent ne gagnent jamais »

 

Rudderless_Billy_Crudup

On a coutume de dire que la musique adoucit les mœurs. Mais peut elle véritablement guérir de tous les maux ?  Dans « Rudderless » - littéralement « sans gouvernail » ou « à la dérive », à l’image de son héros alcoolique qui ne s’est jamais remis de la mort de son fils - premier film du célèbre comédien William H Macy, elle constitue au moins un lien. Un lien entre un père et son défunt fils, songwriter passionné et talentueux. Mais aussi, pour cet homme broyé par le chagrin, elle demeure un (dernier) lien avec le monde des vivants. Avec beaucoup de sensibilité et de pudeur, William H. Macy traite donc ici du deuil mais également de la culpabilité, le tout sur fond de ces tueries de campus, véritables fléaux symptomatiques d'un pays violent dans lequel les armes circulent librement. Avec en creux, la difficile question de comprendre ce qui peut pousser un adolescent en apparence bien sous tout rapport à commettre l'irréparable. S'il est parfois dérangeant, cet audacieux « Rudderless » sait se faire touchant et surtout, chose rare, il ne laisse jamais le spectateur indifférent. En têtes d'affiche, Billy Crudup et le regretté Anton Yelchin sont très convaincants, y compris dans leurs tours de chant, bien épaulés par Lawrence Fishburn dans un second rôle assez savoureux. A noter, en prime, une formidable et très accrocheuse bande musicale. Une jolie surprise pour le coup.

 

Rudderless_Anton_Yelchin

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres français sont également disponibles. Aucun bonus complémentaire ne vient compléter cette édition.

 

Edité par France Télévisions Distribution, « Rudderless » est disponible en DVD depuis le 20 juin 2018.

 

Le site Internet de France Télévisions Distribution est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!