Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Oct

The third murder

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames

Un grand merci à Le Pacte pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « The third murder » de Hirokazu Kore-Eda.

 

The_third_murder

« Nul besoin d’empathie pour défendre un client. L’objectif n’est pas de devenir amis. »

 

Le grand avocat Shigemori est chargé de défendre Misumi, accusé de vol et d’assassinat. Ce dernier a déjà purgé une peine de prison pour meurtre 30 ans auparavant. Les chances pour Shigemori de gagner ce procès semblent minces, d’autant que Misumi a avoué son crime, malgré la peine de mort qui l’attend s’il est condamné. Pourtant, au fil de l’enquête et des témoignages, Shigemori commence à douter de la culpabilité de son client.

 

« Combien de temps les enfants devront payer pour leurs parents ? »

 

The_third_murder_Hirokazu

De film en film, le japonais Kore-Eda Hirokazu s'est imposé comme le spécialiste délicat des chroniques familiales douces-amères, centrées sur les difficiles rapports de filiation (« Still walking », « Tel père, tel fils », « Notre petite sœur », « Après la tempête »). Toutefois, avec « The third murdrer », le réalisateur s'essaye cette fois à la chronique judiciaire, retrouvant à cette occasion le goût des faits divers réels, quinze ans après « Nobody knows » qui l'avait fait connaitre sur la scène internationale. Au cœur de son récit, un patron assassiné par l'un de ses employés repris de justice. Et pour son héros, un avocat tokyoïte réputé, tout l'enjeu consistera à établir le mobile du crime : Meurtre crapuleux ?  Prémédité ?  Vengeance ?  Complot ?  Autant de nuances subtiles qui pourraient permettre de sauver ou non la tête de son client. Si celui ci ne changeait pas de version à chaque rencontre. À l'évidence, « The third murder » est moins un thriller policier qu’une fable morale toute en nuances, qui s'interroge notamment sur les faux semblants. Comme si au fond les victimes et les bourreaux n'étaient pas toujours ceux que l'on croit. En filigrane, derrière les tergiversations morales du héros, le cinéaste pose aussi la question de la justice et de la légitimité du châtiment (ici la peine de mort). Ce qui ne l'empêche pas en creux, une nouvelle fois, d'ausculter les difficiles rapports père/enfant de ses  héros (avec son propre père ancien magistrat, mais aussi avec sa propre fille, adolescente difficile et délinquante) comme une mise abîme de son intrigue et de ses atermoiements. Un film prenant. Dommage que le style de Kore-Eda Hirokazu soit ici aussi austère et chirurgical, donnant à son film un aspect parfois un peu désincarné. 

 

The_third_murder_Masaharu_Fukuyama

 

**

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale japonaise (5.1) ainsi qu’en version française (5.1) et en audiodescription. Des sous-titres français et français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un entretien avec Kore-eda Hirokazu, d’une galerie photos de tournage et d’une Bande-annonce.

 

Edité par Le Pacte, « The third murder » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 5 septembre 2018.

 

Le site Internet de Le Pacte est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!