Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Nov

Nous les gosses

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Pathé pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Nous les gosses » de Louis Daquin.

 

Nous_les_gosses

« Que le coupable de ce nouvel acte de vandalisme se dénonce ou j’appliquerais une punition collective »

 

Un élève d'une école primaire brise par accident la grande verrière de son école. C'est alors un véritable élan de solidarité qui se manifeste au cours de la récréation : tous ses camarades décident de le soutenir en travaillant pendant les vacances d'été afin de payer la reconstruction. Ainsi, c'est un véritable petit trésor qu'ils arrivent à constituer. Mais un voyou du coin s'empare de leurs économies. C'est l'occasion pour ces jeunes bambins de mener leur première enquête en tentant de récupérer leurs gains...

 

« Croyez en vous plutôt qu’au hasard »

 

Nous_les_gosses_Louis_Daquin

On a souvent, à tort, réduit la production cinématographique du temps de l'occupation allemande au seul catalogue de la Continental, cette société de production à capitaux allemands et gérée par les allemands, sous les ordres directs de Goebbels. Il faut dire que la Continental fit tourner quelques-uns des plus grands noms de l'époque (Clouzot, Christian-Jaque, Decoin, Tourneur, Cayatte...), donnant même lieu à quelques chefs d’œuvres, comme « L'assassin habite au 21 », « Le corbeau » ou « L'assassinat du Père Noël ». Pour autant, d'autres sociétés de production restèrent actives à condition de se plier aux normes du code de censure et de ne pas traiter de sujets considérés comme sensibles par l'occupant allemand. Cinéaste au parcours atypique - il fut diplômé d'HEC et exerça quelques années le métier de journaliste avant de se reconvertir dans les métiers du cinéma - Louis Daquin put ainsi réaliser en 1941 pour Pathé « Nous les gosses », son premier film en propre.

 

« Se tromper ça peut même arriver à un chef »

 

Nous_les_gosses_Gilbert_Gil

Librement adapté (avec l'aide de Marcel Aymé) d'un roman de l'allemand Ërich Kastner, « Nous les gosses » nous plonge ainsi dans le quotidien d'un quartier populaire, au cœur d'une bande de gamins gentiment turbulents à l'approche de l'été. Mais manque de chance, par maladresse, l'un d'eux brise une verrière de l'école avec son ballon le dernier jour d'école. Ce qui conduira l'ensemble des enfants à se mobiliser pour tenter de réunir l'argent nécessaire au remboursement de cette verrière afin d'éviter au coupable une lourde punition de ses parents. Fidèle compagnon de route du Parti Communiste, Daquin signe ici - en apparence du moins - une gentille petite fable d'apprentissage dans laquelle il fait l'apologie de valeurs telles que l'amitié ou la solidarité. Une chronique sur l'enfance plutôt joyeuse et filmée à hauteur d'enfant, qui ne manque de panache ni d'humour (le résumé de la « Dame au camélia » vaut son pesant de cacahuètes!). Mais derrière l'aspect volontairement un peu naïf de son propos, le cinéaste, par le biais de l'introduction d'un personnage de voyou (qui se livre avec malice au vol des enfants et à la manipulation), donne à son film une dimension bien plus politique sur la société française et l'importance de rester uni et de faire front contre l'oppresseur. Voilà donc un film attachant et terriblement habile.

 

Nous_les_gosses_Raymond_Bussières

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version restaurée en 2K à partir du négatif original sous la supervision de Pathé, en version originale française (2.0) ainsi qu’en audiodescription. Des sous-titres français pour malentendants et anglais sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un entretien autour du film avec Thomas Baurez et Jonathan Broda (23min.) et des actualités Pathé d’époque : Allocution du Maréchal aux écoliers français (3 min.), Vichy : Dessins d’enfants adressés à Pétain (1min.) et À Paris, au Centre d’éducation professionnelle (1min.).

 

Edité par Pathé, « Nous les gosses » est disponible en combo collector blu-ray + DVD depuis le 7 novembre 2018.

 

Le site Internet de Pathé est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!