Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Dec

Au poste!

Publié par Platinoch

Un grand merci à Diaphana ainsi qu’à l’Agence Darkstar pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Au poste ! » de Quentin Dupieux.

 

Au_poste

« C’est la première fois que je vois un cadavre, c’est peut-être pour ça que j’ai tout fait dans le désordre »

 

Un poste de police. Une nuit.

Un tête-à-tête nocturne, en garde à vue, entre un commissaire et son suspect.

 

« Je sais que j’ai l’air d’un con avec mon œil mais faudrait pas non plus essayer de me la faire à l’envers ! »

 

Au_poste_Gregoire_Ludig

Venu du milieu de la musique électronique, Quentin Dupieux débute en réalisant les clips de Laurent Garnier avant de passer lui-même derrière les platines sous les pseudo de Mr Oizo. Son titre « Flat beat » est ainsi un succès planétaire de l'année 1999. Mais au cours des années 2000 c'est vers le cinéma, son autre passion, qu'il glisse peu à peu. Avec une série de films conceptuels et plus ou moins expérimentaux comme « Steak », « Rubber » ou « Wrong » dans lesquels on retrouve souvent ses potes Eric et Ramzy et des apparitions inattendues de musiciens comme Kavinski ou Marylin Manson. Jusqu'au tournant de 2015 où avec « Réalité », son cinéma loufoque se montre enfin (un peu) plus accessible. 

 

« A mesure que je vous observe, je me dis que vous êtes juste un imbécile »

 

Au_poste_Marc_Fraize

Avec « Au poste ! », il réalise un étrange pastiche de film policier, rappelant vaguement « Garde à vue » de Claude Miller, dans lequel un quidam qui vient de découvrir un cadavre doit prouver à un policier un peu borné qu'il n'est pas l'assassin. Leur face-à-face, le temps d'un interrogatoire nocturne, donnera dans un premier temps lieu à une comédie franchement loufoque et absurde dans laquelle Benoit Poelvoorde et Gregoire Ludig se renvoient merveilleusement la balle dans un huis clos délirant et parsemé de personnages déjantés (le collègue borgne de naissance, le fils du policier... tous interprétés par des seconds rôles réjouissants comme Orelsan, Philippe Duquesne ou Anaïs Demoustier). La seconde partie de ce film au format plus resserré (à peine 1h10), se révèle quant à elle plus surprenante et finit par virer à la farce kafkaïenne. L'ensemble est singulier, pour ne pas dire étonnant, et risque d'en dérouter plus d'un. Ceux qui se laisseront néanmoins porter dans cette farce ubuesque, comme votre serviteur, passeront pour leur part un moment fort réjouissant et drôle, c'est pour ça.

 

Au_poste_Benoit_Poelvoorde

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1 et 2.0) ainsi qu’en audiodescription. Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un Commentaire audio de Quentin Dupieux, d’un module sur les Répétitions des comédiens sur le plateau (11 min.), de Bande-annonce et d’un Bonus caché.

 

Edité par Dipahana, « Au poste ! » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 14 novembre 2018.

 

Le site Internet de Diaphana est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!