Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Dec

Le grondement de la montagne

Publié par Platinoch  - Catégories :  #melodrames

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Le grondement de la montage » de Mikio Naruse.

 

Le_grondement_de_la_montagne

« Vieil homme je suis mais dois monter le Mont Fuji »

 

Shingo, un vieil homme d'affaires, ressent une profonde affection pour sa belle-fille Kikuko, qui se consacre à son mari et à ses beaux-parents. Le jeune couple n'a pas d'enfants, et ses relations sont instables.

Le jour où la jeune femme se trouve enceinte, elle décide de ne pas mettre l'enfant au monde, remettant son mariage en question.

 

« Le mariage est une loterie pour laquelle l’homme a souvent un ticket perdant »

 

Le_grondement_de_la_montagne_So_Yamamura

Fils d’un modeste artisan dans le Japon du début du vingtième siècle, rien ne semblait prédestiner Mikio Naruse à une carrière de cinéaste. Pourtant, embauché en 1920 à quinze ans comme accessoiriste pour les studios de la Shochiku, Naruse saura saisir sa chance et gravir les échelons, apprenant le métier auprès des réalisateurs confirmés du studio, pour devenir à son tour réalisateur. Avec à la clé une filmographie riche de près de 90 films, répartis du début des années 30 jusqu’à la fin des années 60. Longtemps resté dans l’ombre de ses collègues Kurosawa, Ozu ou Mizoguchi, Naruse sera néanmoins l’une des figures du « Second âge d’or » du Cinéma japonais, resté célèbre pour ses mélodrames sociaux (« Nuages flottants », « Nuages d’été », « Le repas ») et ses portraits de femmes (« Derniers chrysanthèmes », « Quand une femme monte l’escalier »).

 

« La vie d’un père ne peut être réussie que si ses enfants sont heureux »

 

Le_grondement_de_la_montagne_Mikio_Naruse

Réalisé en 1954, « Le grondement de la montagne » rappelle à quel point Naruse fut un fervent amoureux de la littérature. Adapté du roman éponyme de Yasunari Kabawata - considéré par certains comme le plus grand écrivain contemporain japonais et qui sera quelques années plus tard lauréat du Prix Nobel de Littérature - le film donne lieu à une chronique familiale douce-amère sise dans le Japon de l’après-guerre. On y suit les relations complexes entre un couple de sexagénaires issu de la bourgeoisie industrielle et le couple formé par leur fils et son épouse, totalement dysfonctionnel et en proie à une profonde crise. C’est que le fils prodigue est un coureur invétéré qui délaisse ostensiblement son épouse, pourtant dévouée et profondément bienveillante. A travers ces personnages, Naruse nous dépeint par petites touches impressionnistes une société japonaise en pleine mutation, marquée par la confrontation des anciens et des modernes, les parents représentant la tradition séculaire (mariage de raison et petits arrangements pour éviter les scandales) tandis que le couple de leur fils représente un Japon alors en voie de modernisation (émancipation progressive des femmes, possibilité pour elles d’avoir recours au divorce et à l’avortement). Deux générations foncièrement différentes mais pas irréconciliables, à l’image de la relation privilégiée (et parfois ambigüe) entre ce patriarche et sa bru, fondée sur une estime réciproque et une certaine forme d’affection. Deux beaux personnages qui auraient sans doute pu envisager une autre forme de relation s’ils n’étaient séparés par l’âge et qui, d’une certaine façon, se renvoient l’un à l’autre l’image des regrets de leur propre vie, notamment dans un ultime et déchirant plan d’adieu qui sert le cœur encore longtemps après la fin de la séance. Un grand mélodrame, à la fois subtil et flamboyant, porté qui plus est par deux immenses acteurs, Setsuko Hara et So Yamamura.  

 

Le_grondement_de_la_montagne_Setsuko_Hara

 

****

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée dans un Master Haute-définition, en version originale japonaise (1.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une préface de Pascal-Alex Vincent, cinéaste et enseignant, co-auteur du « Dictionnaire des acteurs et actrices japonais ».

 

Edité par Carlotta, « Le grondement de la montagne » est disponible au sein du coffret de 5 films consacré à Mikio Naruse, existant en DVD comme en blu-ray, depuis le 21 novembre 2018.

 

Coffret_Naruse_Carlotta

 

Le site Internet de Carlotta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!