Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Dec

Tout ou rien

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films de guerre

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Tout ou rien » de Robert Pirosh.

 

Tout_ou_rien

« Il n’y a pas de japonais ici. Il n’y a que des citoyens américains. Tous volontaires. Ne l’oubliez jamais. »

 

Frais émoulu de West Point, le sergent Grayson est affecté au 442ème Corps Franc, une unité composée de « Nisei », engagés volontaires d’origine japono-américaine. Peu motivé par ce commandement, Grayson va progressivement découvrir l’humanité, le courage, l’abnégation de ces hommes prêts à mourir pour défendre le plus beau des idéaux : celui de la liberté.

 

« Je m’engage pour combattre les japonais et je me retrouve à me battre à leurs côtés. C’est fou quand on y pense ! »

 

Tout_ou_rien_Robert_Pirosh

A l'instar du célèbre « Marche ou crève ! » de notre Légion étrangère, « Tout ou rien » est la devise du 224e corps francs de l'armée américaine. Un corps dont la spécificité fut d'avoir été exclusivement composé durant la seconde guerre mondiale de « nisei », à savoir d'américains d'origine japonaise. Une communauté alors sous surveillance et malaimée de l'opinion publique américaine car soupçonnée d'être un ennemi de l'intérieur travaillant pour l'armée impériale japonaise comme une sorte de cinquième colonne. Scénariste reconnu et oscarisé (pour « Bastogne » de William Wellman), lui même vétéran de la Seconde guerre mondiale, Robert Pirrosh nous conte donc l'engagement héroïque de ces soldats dans ce qui sera le premier de ses cinq films en tant que réalisateur. De facture assez classique, à la limite parfois du documentaire, il nous plonge ainsi dans le quotidien de ces hommes, de leur camp d'entrainement dans le sud des États-Unis jusqu'à leur engagement dans les campagnes d'Italie, de France et de Belgique. On y suit ainsi leur formation, leurs doutes et leur sacrifice, le tout sous le regard condescendant et les préjugés racistes des autres unités américaines. Véritable plaidoyer pour la tolérance et le respect, gagnés ici dans le sang et la souffrance, le film s’emploie (parfois maladroitement) à réhabiliter cette communauté nisei et étonne par la puissance de son message alors même que lors de sa sortie en 1951 l'Amérique pratique encore largement la ségrégation. Mais le film n'est pas tout à fait juste non plus lorsqu'il occulte le terrible sort réservé par l’État américain à ses populations de nisei, condamnés sans autre forme de procès à vivre parqués dans des camp d’internement précaires dans le désert. Une vérité partielle et partiale, qui gâche un peu la portée objective du film. Un film de guerre honnête à voir surtout comme une curiosité.

 

Tout_ou_rien_Van_Johnson

 

**

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Artus Films, « Tout ou rien » est disponible en DVD depuis le 4 décembre 2018.

 

Le site Internet de Artus Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!