Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 Dec

Violent cop

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Wild Side Vidéo pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Violent cop » de Takeshi Kitano.

 

Violent_cop

« Si tu n’as rien fait de mal, alors moi non plus »

 

Flic solitaire et désabusé, Azuma utilise des méthodes expéditives pour faire respecter la loi. Il décide de faire justice lui-même quand il découvre qu’un gang de yakuzas est responsable de la mort de son meilleur ami et du viol de sa jeune sœur. Aux prises avec sa hiérarchie et le truand Kiyohiro, il ira jusqu’au bout de sa vendetta.

 

« En d’autres temps, j’approuverai cette façon d’agir. Mais pendant la durée de mon mandat, je veux que vous restiez dans la légalité ! »

 

Violent_cop_Beat_Takeshi

Célèbre humoriste popularisé par la télévision japonaise depuis la fin des années 70, Takeshi Kitano débute au cinéma dès les années 80 en enchainant les seconds rôles. Le plus célèbre et le plus prestigieux étant celui d’un soldat japonais dans le mythique « Furyo » de son compatriote Oshima. En 1989, Kitano accepte le premier rôle du polar « Violent cop » qui doit être réaliser par Kinji Fukasaku. Mais ce dernier devant finalement abandonner le projet pour des raisons de santé, Kitano se voit offrir de le mettre également en scène. Une opportunité qu’il ne laisse pas passer, à condition toutefois de pouvoir réécrire le scénario à sa guise, en ne conservant que la trame de fond.

 

« Pourquoi je suis entré dans la police ? Parce que j’ai été mal conseillé ! »

 

Violent_cop_Takeshi_Kitano

Il en ressort un film policier un peu hors norme, qui se joue des codes classiques du genre et qui préfère faire passer au second plan son intrigue « classique » (un policier mène une croisade personnelle contre la mafia après l’assassinat de l’un de ses collègues dont il découvre qu’il état ripoux) pour mieux se focaliser sur son personnage principal de flic mutique, déterminé et brutal. Alternant ainsi et sans transitions les séquences d’humour à froid (la course poursuite dans les ruelles de la ville, la découverte de l’amant de sa sœur) et les scènes de violence crue et bestiale (viol collectif, plusieurs scènes de meutres), le film s’interroge sur la frontière morale ténue et équivoque qui sépare le Bien du Mal, hésitant entre une justice corrompue qui n’a pas le pouvoir de faire plier les plus puissants et les méthodes expéditives de ce policier qui ne s’embarrasse pas de considérations légales pour enrayer ce fléau. Au-delà de ces quelques scènes choc, Kitano y esquisse les grands thèmes (la violence, l’absurdité de la vie, le nihilisme, la fatalité) et procédés (utilisation de nombreux plans fixes) qui deviendront sa marque de fabrique, annonçant ses futurs chefs d’œuvres (« Sonatine », « Hana-Bi », « L’été de Kikujiro »). Un polar résolument sombre et profondément jouissif.

 

Violent_cop_Wild_Side

 

****

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale japonaise (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné du module « Le centre et la marge », entretien avec Benjamin Thomas, Maître de conférences, spécialiste de Kitano et auteur de « Takeshi Kitano : Outre-marge et Le Cinéma Japonais d’Aujourd’hui : Cadres incertains » (22 min.).

 

Edité par Wild Side Vidéo, « Violent cop » est disponible en blu-ray depuis le 21 novembre 2018.

 

Le site Internet de Wild Side Vidéo est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!