Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Jan

Fleuve noir

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à France Télévisions Distribution pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Fleuve noir » de Erick Zonca.

 

Fleuve_noir

« Il faut se concentrer sur le mobile : enlèvement ou meurtre ? »

 

Au sein de la famille Arnault, Dany, le fils aîné, disparaît. François Visconti, commandant de police usé par son métier, est mis sur l’affaire. L’homme part à la recherche de l’adolescent alors qu’il rechigne à s’occuper de son propre fils, Denis, seize ans, qui semble mêlé à un trafic de drogue. Yan Bellaile, professeur particulier de Dany, apprend la disparition de son ancien élève et propose ses services au commandant. Il s’intéresse de très près à l’enquête. De trop près peut-être…

 

« Vous avez trouvé plus fort que vous commandant ? »

 

Fleuve_noir_Vincent_Cassel

Erick Zonca ou l’histoire d’une formidable success story. Celle d’un homme qui découvre sur le tard et un peu par hasard une passion pour la réalisation et qui décroche le jackpot dès son premier film, « La vie rêvée des anges » (1999), récompensé du César du Meilleur film et d’un double prix d’interprétation au Festival de Cannes. Malheureusement, le cinéaste peinera par la suite à confirmer les espoirs placés en lui avec ses films suivants - « Le petit voleur » (2000) et « Julia » (2008) - qui n’obtiendront pas le succès escompté. Depuis dix ans, et exception faite d’un téléfilm, le réalisateur avait ainsi quelque peu disparu de la circulation. Il nous revient néanmoins en 2018 avec son quatrième film, « Fleuve noir », adaptation du roman « Une disparition inquiétante » de Dror Mishani.

 

« J’ai l’impression d’être l’os que vous rongez pendant que votre enquête piétine »

 

Fleuve_noir_Romain_Duris

Soit un polar âpre et tortueux, centré sur la disparition sans motif apparent d’un adolescent. Menée tambour battant par un vieux briscard de la police en bout de course, usé par son métier et par l’alcool, l’enquête sera peuplée de faux-semblants, de personnages intrigants, malsains et pervers. De quoi permettre au réalisateur de donner à son film une atmosphère lourde et délétère, renforcée à grands coups de détails glauques (la visite du bureau dans les caves, la battue dans les bois...) qui rendent l’intrigue véritablement haletante. Malheureusement, à trop vouloir jouer la carte du glauque, le film finit par se retrouver piéger dans une surenchère de détails inutilement scabreux (les rencontres homosexuelles dans les bois, le coït en plein interrogatoire, la révélation du coupable et de ses agissements...) où chaque personnage parait plus pervers que son voisin, et, dans son dernier tiers, par ses perdre dans des révélations d’autant plus confuses que le réalisateur abandonne en cours de cours certaines sous-intrigues (quid du fils dealer du héros ?). Il ressort des ultimes minutes du film l’impression, un peu désagréable, que la montagne a fini par accoucher d’une souris. Ce qui demeure définitivement regrettable, car avec son beau casting porté par Vincent Cassel et Romain Duris, tous deux excellents à contre-emplois, et son ambiance poisseuse, il y avait matière pour conclure le film de façon plus convaincante.

 

Fleuve_noir_Erick_Zonca

 

**

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1) ainsi qu’en audiodescription. Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par France Télévisions Distribution, « Fleuve noir » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 21 novembre 2018.

 

Le site Internet de France Télévisions Distribution est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!