Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Feb

La folle journée de Ferris Bueller

Publié par Platinoch

Un grand merci à Paramount Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « La folle journée de Ferris Bueller » de John Hughes.

 

Ferris_Bueller

« J’arrive pas à comprendre qu’on puisse aller se faire chier au lycée quand il fait un temps comme ça ! »

 

Un jour de printemps, Ferris décide de prendre le large loin du centre ville de Chicago. En quête de liberté, il sèche les cours, s’enfuit avec sa petit amie et son meilleur copain. Le proviseur se lance à leur trousses. Mais quand on est malin, courageux et qu’on roule en Ferrari la vie à 17 ans ne peut être que merveilleuse…

 

« La vie bouge très vite. Si tu t’arrêtes pas de temps, elle te file entre les mains... »

 

Ferris_Bueller_Matthew_Broderick

Le cinéma américains des années 70 fut - influence du Nouvel Hollywood oblige - marqué par de nombreux drames sociaux et autres thrillers schizophrènes. Comme un symbole du malaise et de la crise de confiance de l'Amérique envers ses institutions et ses gouvernants. Si elles ne furent finalement pas beaucoup plus gaies, les années 80 marquent en revanche le retour à l'entertainment et au cinéma de divertissement. Sous la houlette d'une nouvelle génération de cinéastes (Spielberg, Zemeckis, Dante...), la jeunesse prend alors le pouvoir et ce dans quasiment tous les genres, de la comédie (« Maman j'ai raté l'avion », « L'amour ne s'achète pas ») au drame (« Stand by me », « My girl ») en passant par le film d'aventures (« Les Goonies ») ou la science-fiction (« Retour vers le futur », « Les Gremlins », « Big », « D.A.R.Y.L. »). Mais s'il y a bien un cinéaste qui symbolisa sans doute mieux que les autres cette tendance, c'est bien John Hughes. Il faut dire qu'en une poignée de films seulement, le cinéaste réussira mieux que personne à capter et à saisir les désirs et les préoccupations de toute une génération.

 

« Les timorés se font épinglés, les téméraires survivent ! »

 

Ferris_Bueller_Alan_Rick

Après s’être intéressé aux tourments adolescents - sentimentaux dans « Seize bougies pour Sam », identitaires dans « The breakfast club » - John Hughes poursuit sa radioscopie de la jeunesse américaine avec un troisième film, « La folle journée de Ferris Bueller » (1986). Mais cette fois-ci, le cinéaste se fait plus léger en adoptant un ton résolument humoristique. Car le cinéaste prend cette fois pour un héros un gentil lycéen fumiste et nous invite à faire l’école buissonnière à ses côtés. Ce qui donnera lieu à une folle virée entre amis, dans Chicago, au fort goût d’aventure et d’interdit. Entre deux péripéties - et pendant que le proviseur tente maladroitement de démontrer cette énième supercherie de Ferris - les trois amis se font plaisir, se livrant à diverses expériences inédites pour passer du bon temps. Ode à la transgression et à l’hédonisme, cette « Folle journée de Ferris Bueller » permet à John Hughes de montrer un visage un peu plus rebelle et gentiment subversif, appelant la jeunesse trop bien peignée à désobéir, à penser par elle-même et à profiter de chaque instant, sans forcément chercher à rentrer dans le moule que la société veut imposer. Car au fond l’avenir appartient aux audacieux ! Si l’ensemble a peut-être un peu vieilli, le film reste tout de même assez attachant.

 

Ferris_Bueller_Mia_Sara

 

**

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en versions française et espagnole (toutes deux 2.0). Des sous-titres français, anglais, espagnols et portugais sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Getting the Class Together - The Cast of Ferris Bueller’s Day Off » : le casting du film (2005, 27 min.), « The Making of Ferris Bueller’s Day Off » : making of rétrospectif (2005, 15 min.), « Qui est Ferris Bueller ? » (2005, 9 min.), « Le monde selon Ben Stein » (2005, 11 min.), « Ferris Bueller Vintage : les cassettes perdues » : rencontre avec les acteurs et scène coupée (1986, 10 min.) et d’une Galerie photos.

 

Edité par Paramount Pictures, « La folle journée de Ferris Bueller » est disponible en blu-ray depuis le 9 janvier 2019.

 

Le site Internet de Paramount Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!