Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 Apr

Les ailes de l'espérance

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films de guerre, #melodrames, #Drames

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Les ailes de l’espérance » de Douglas Sirk.

 

Les_ailes_de_l_espérance

« Et le mitraillage de ces pauvres villageois, tu peux l’oublier ? »

 

Dean Hess, pilote de l’US Air Force bombarde par inadvertance un orphelinat durant la Seconde Guerre mondiale. Il est depuis hanté par le souvenir de cet acte abominable. Plusieurs années plus tard, pendant la guerre de Corée, il sert comme pilote-instructeur au sein de l’armée. Un de ses élèves fait la même erreur que lui et cause la mort de nombreux civils innocents.

 

« La foi est le plus grand réconfort du cœur »

 

Les_ailes_de_l'espérance_Anna_Kashfi

Figure importante du cinéma hollywoodien des années 50, Douglas Sirk reste surtout connu pour ses comédies musicales légères (« Qui donc a vu ma belle ? », « Le joyeux charlatan ») et ses mélodrames flamboyants (« All I desire », « Tout ce que le ciel permet », « Écrit sur du vent ») qui assureront sa renommée. Mais cet allemand d'origine, naturalisé américain après avoir fuit le nazisme, sera aussi éminemment marqué par les évènements historiques de son époque. Et notamment par la Seconde guerre mondiale dont il ressortira hanté par la mort de son fils unique, resté au pays et qui tombera sur le front russe. Il était donc inévitable que le cinéaste aborde d'une manière ou d'une autre la question de la guerre, ce qu'il fera à au moins deux reprises avec « Les ailes de l'espérance » (1957) et « Le temps d’aimer, le temps de mourir » (1958).

 

« La différence entre ce qui parait impossible et ce qui est possible est la mesure de la volonté de l’homme »

 

LEs_ailes_de_l'espérance_Rock_Hudson

Mais contrairement à nombre de ses collègues américains qui n'envisagent alors le film de guerre que comme un divertissement spectaculaire servant essentiellement à glorifier l’armée et à exalter le sentiment patriotique, Sirk privilégie la modération et préfère aborder ce genre par le prisme de l'humain. Avec cette interrogation constante de savoir comment l’Homme peut garder son humanité et sa droiture morale en temps de guerre, circonstances dans lesquelles il tendance à extérioriser ses plus bas instincts et à se livrer délibérément à des actes barbares et innommables. Tel sera le dilemme intérieur de Dean Hess, pilote instructeur de l’US Air Force, rongé par la culpabilité d’une bavure lors d’un bombardement de l’Allemagne en 1945 où l’une de ses bombes tombera sur un orphelinat, tuant une trentaine d’enfants sur le coup. Mais comme Sirk veut croire absolument en l’être humain, il nous rappelle qu’il n’est jamais trop tard pour faire le Bien et qu’à un acte violent peut succéder une bonne action. C’est ce à quoi se livreront Hess et ses hommes qui recueilleront des dizaines d’orphelins et refuseront de se replier tant que l’armée n’aura pas évacuer tous leurs jeunes protégés. Sur le papier, il s’agit là d’une jolie fable, parfois un peu naïve et troublée par une morale religieuse un peu trop prégnante. Dommage que la réalité fut un peu moins héroïque, le véritable Dean ayant déjà fuit la zone de combat quand la question de l’évacuation des orphelins se posa réellement. On regrettera également, comme pour « La colline de l’adieu » de King sorti à la même période, que le rôle de la femme asiatique soit confié à une actrice occidentale. S’il n’a pas la puissance de « Le temps d’aimer, le temps de mourir », « Les ailes de l’espérance » demeure un honnête mélodrame, bien porté qui plus est par la belle présence de Rock Hudson et de Dan Duryea.

 

Les_ailes_de_l'espérance_Douglas_Sirk

 

**

Le blu-ray : Le film est présenté dans un nouveau master restauré Haute Définition, en version originale américaine (1.0) ainsi qu’en version française (1.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation du film par Jean-Pierre Dionnet, d’une présentation du réalisateur Douglas Sirk par ce même Jean-Pierre Dionnet ainsi que d’une bande-annonce d’époque et une galerie photo.

 

Edité par Elephant Films, « Les ailes de l’espérance » est disponible en combo blu-ray + DVD ainsi qu’en DVD depuis le 26 mars 2019.

 

Le site Internet de Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!