Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
07 Apr

Les rebelles

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Westerns

Un grand merci à ESC Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Les rebelles » de George Sherman.

 

Les_rebelles

« La zone franche est un drôle d’endroit pour se cacher. L’amitié y est rare. »

 

1864. La Zona Libra est un petit territoire sur les rives du Rio Grande, une terre d'accueil pour tous les hors-la-loi dirigée d'une main de fer par le général Calleja. L'aventurier Clete Mattson débarque avec une énorme quantité d'or dérobée à l'armée nordiste : il vient acheter des fusils destinés à la cause sudiste. L'or de Mattson fait bien des envieux : menacé de toute part, il trouvera de l'aide auprès de Carmelita Carias, patronne de la taverne locale.

 

« L’idéal est réservé aux gens très riche. Et je ne suis pas riche »

 

Les_rebelles_Joel_McCrea

Ancien assistant de l'illustre Mack Sennett, figure de la comédie populaire de l'ère du cinéma muet, George Sherman profite de l'essor de l'industrie cinématographique pour prendre du galon et réaliser ses propres films dès le milieu des années 30. Honnête tâcheron, apprécié pour sa faculté à respecter ses calendriers de tournage et ses budgets, Sherman sera ainsi pendant trois décennies l'un des cinéastes hollywoodiens les plus prolifiques, se faisant une spécialité des westerns de série B. Si sa filmographie ne comporte pas de grands films marquants, on y trouve cependant un John Wayne tardif (« Big Jake »), de nombreux westerns plutôt plaisants (« Calamity Jane et Sam Bass », « Le diable dans la peau »), et souvent marqués par le souci de réconcilier colons et indiens (« Tomahawk », « Sur le territoire des Comanches », « A l'assaut du Fort Clark », « Au mépris des lois »...). Avec « Les rebelles », adaptation d'une histoire de Louis Stevens, il nous plonge dans les affres de la Guerre de Sécession.

 

« L’argent est une force qui conduit les hommes au déshonneur »

 

Les_rebelles_Pedro_Armendariz

Mais toute l'originalité de son film sera de l'évoquer de façon détournée, en prenant pour décor la « Zona libre », petit territoire mexicain frontalier des États-Unis qui profita des deux guerres civiles qui se jouèrent simultanément en Amérique et au Mexique pour déclarer sa neutralité et prospérer en rendant de juteux services à ses voisins belligérants. Un territoire enclavé et un peu à l'écart du reste du monde, sans foi ni loi autre que celle du puissant tyran local et de ses nervis, offrant de fait un refuge idéal à toutes les âmes perdues des environs et aux trafics en tous genres. C'est là que viendra se perdre un officier sudiste, venu acheter des armes pour le compte des confédérés avec la cargaison d'or que lui et ses hommes ont réussi à dérober aux Yankees. Mais dans ce territoire peuplé de hors-la-loi et de desperados, difficile de se fier à quiconque. Se servant de ce contexte historico-politique fort riche, Sherman développe une intrigue nerveuse et plutôt habile, qui mêle des éléments de western et de film noir (ambiance complotiste, femme fatale). Un récit d'autant plus intéressant que les personnages manient à merveille le double langage et qu'ils dévoilent leurs intentions réelles au fur et à mesure du récit, ajoutant ainsi du piquant à l'ensemble. Seul bémol, on regrettera que le scénario, un peu trop sage, ne se montre pas davantage cynique et qu'il ne prenne pas le temps de développer plus avant les personnages secondaires, pourtant potentiellement intéressants, un peu trop réduits à l'état de caricatures (le sergent mexicain alcoolique et bas-de-plafond, l'affairiste cupide et corrompu, etc...). Mais cela n'empêche pas « Les rebelles » de s'imposer comme une série B plaisante et de bonne facture, qui plus est portée par un formidable trio d'acteurs (Joel McCrea, Pedro Armendariz et la belle Yvonne De Carlo).

 

Les_rebelles_Yvonne_de_Carlo

 

**

 

Le blu-ray : Le film est présenté dans un nouveau Master haute-définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Intrigues sur la frontière » : entretien avec Jean-François Giré et « Si près... si loin » : entretien avec iac.

 

Edité par ESC Editions, « Les rebelles » est disponible en blu-ray ainsi qu’en DVD depuis le 5 mars 2019.

 

Le site Internet de ESC Editions est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!