Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
06 Apr

Six chevaux dans la plaine

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Westerns

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Six chevaux dans la plaine » de Harry Keller.

 

Six_chevaux_dans_la_plaine

« Je ne tolère pas qu’on rende la justice de cette façon »

 

Cow-boy à la recherche d’un emploi, Ben Lane ne doit son salut, lors d’une rixe dans le désert qu’à un certain Frank Jesse. Dans la ville de Perdido, une jeune femme, Kelly, leur propose mille dollars à chacun pour l’accompagner à Del Cobre, à l’autre extrémité d’une contrée sauvage où sévissent les indiens. Ben devine bientôt que Kelly a l’intention de supprimer Jesse…

 

« La prime de mille dollars, il faut être vivant pour la dépenser... »

 

Six_chevaux_dans_la_plaine_Audie_Murphy

D'abord connu pour son travail de monteur au sein de la Republic Pictures, où il collabore notamment avec des cinéastes comme Frank Borzage (« Le fils du pendu ») et Allan Dwan (« La belle du Montana »), Harry Keller passe à la réalisation au début des années 50, enchainant alors les westerns de série Z destinés à des doubles programmes, pour la plupart restés inédits en France. Sa carrière de réalisateur ne prendra véritablement son envol que dans la deuxième moitié des années 50, lorsqu'il quittera Republic Pictures pour Universal. Il y réalisera une petite dizaine de films en l'espace de dix ans, dont quatre westerns: deux avec Fred McMurray (« Quantez » et « La journée des violents ») et deux avec Audie Murphy (« Les sept chemins du couchant » et « Six chevaux dans la plaine »). Ce dernier film, comme tous les précédents écrits par le scénariste et futur réalisateur Burt Kennedy, devait initialement être tourné par Budd Boetticher, qui avait dans l'idée d'en confier le rôle principal à Richard Widmark.

 

« Il faut savoir partir en beauté quand on s’en va »

 

Six_chevaux_dans_la_plaine_Joan_Obrien

Et puis finalement, cette dernière collaboration Kennedy/Boetticher ne verra pas le jour et la réalisation du film incombera finalement à Harry Keller, qui préfèrera en confier le rôle central à Audie Murphy. « Six chevaux dans la plaine » commence de façon curieuse par la naissance d'une étrange amitié: un cowboy en sauve un autre d'un lynchage, et les deux compagnons de fortune partent tailler la plaine ensemble, n'hésitant pas à rétablir l'ordre lorsqu'ils le jugent nécessaire (comme lors du sauvetage d'un chien de combat qui semblait condamné). Mais cette amitié sera mise à mal par l'arrivée d'une mystérieuse femme qui embauchera nos deux compères pour une périlleuse mission d'escorte à travers le désert. En effet, outre l'attirance des deux hommes pour cette même femme, les personnages seront également rattrapés par leurs secrets et leurs véritables motivations, transformant l'amitié des deux héros en rivalité. S'il ne révolutionne pas le genre, le film de Keller s'appuie néanmoins sur un scénario solide, qui réserve son lot de rebondissements et d'action, pour garantir un divertissement pleinement plaisant. Très recommandable, donc.

 

Six_black_horses

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version restaurée, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation signée Patrick Brion ainsi que d’un court portrait de l’acteur Audie Murphy par ce même Patrick Brion.

 

Edité par Sidonis Calysta, « Six chevaux dans la plaine » est disponible en combo blu-ray + DVD ainsi qu’en édition DVD depuis le 28 mars 2019.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!