Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Jun

Missouri breaks

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Westerns

Un grand merci à Rimini Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Missouri Breaks » de Arthur Penn.

 

Missouri_Breaks

« Sans la pendaison, comment parviendrait-on à faire respecter la loi et l’ordre ? »

 

1880, Montana. Le jeune Tom Logan et ses quatre acolytes sont des voleurs de bétails qui vivotent de leurs petits larcins en espérant pouvoir se payer un jour un ranch. Le riche propriétaire David Braxton, qui fait la pluie et le beau temps sur la région, engage alors Robert Lee Clayton, un « régulateur », pour éliminer les voleurs.

 

« Quand on pend un homme, il a le tend de se repentir. Mais quand on l’abat à cinq cent mètres, il n’a pas le temps de faire acte de contrition. Et vous n’avez pas à affronter son regard »

 

Missour_breaks_Marlon_Brando

Issu de la télévision, Arthur Penn fait un crochet par le théâtre et Broadway avant de se lancer dans la réalisation pour le cinéma. Pourtant, en dépit du succès rencontré par « Miracle en Alabama » (1962), ses débuts se révèlent difficiles, marqués notamment par les échecs de « Le gaucher » (1958) et de « Mickey One » (1965) ainsi que par son éviction de la réalisation de « Le train » (1964) où il est remplacé par John Frankenheimer. Il faut ainsi attendre « La poursuite impitoyable » (1966) et surtout « Bonnie and Clyde » (1967) pour voir le cinéaste s'affirmer et s'imposer progressivement comme l'une des figures les plus contestataires et anticonformistes du Nouvel Hollywood. Cinéaste des outsiders, il n'aura ainsi de cesse de brocarder les tenants de l'autorité et leur immoralité (« Alice's restaurant », « La fugue », « Georgia ») ainsi que de démythifier l'Amérique et le rêve américain (« Bonnie and Clyde », « Little big man »).

 

« Je ne suis peut-être pas le plus malin mais moi au moins je ne suis pas ligoté au sol »

 

Missouri_breaks_Jack_Nicholson

En 1976, juste après le polar « La fugue », il revient pour la troisième et dernière fois au western (après « Le gaucher » et « Little big man ») avec « Missouri Breaks », qui marque la rencontre à l'écran de deux géants du cinéma américain, à savoir Jack Nicholson et Marlon Brando. Prenant pour décors les confins reculés du Montana, le film oppose ainsi une bande de voleurs de bétail à un regulator, sorte de tueur à gages à la solde du riche propriétaire local venu le débarrasser des intrus. D’une certaine manière, le cinéaste oppose à travers eux l’establishment aux marginaux. Et comme toujours, Penn rejette les dépositaires de l'autorité et de l'ordre établi, dont il déplore les méthodes violentes et injustes (à l'image de l’exécution glaçante et expéditive de l'un des compagnons du héros en ouverture du film), et préfère prendre implicitement le parti des outsiders et des bandits (ici présentés comme de joyeux lurons immatures et pas foncièrement méchants), qui demeurent toujours des âmes égarées en quête de rédemption (la passion que le héros se découvre pour le travail de la terre). Et ce d'autant plus que le regulator envoyé à leurs trousses se révèle particulièrement retors et cruel, faisant planer sur le film une menace constante (terrible scène où il invite sa future victime à partager son repas avant de l'assassiner). En cela, le film se rapproche beaucoup du « Pat Garrett et Billy le Kid » tourné par Sam Peckinpah trois ans plus tôt et avec lequel il partage cette même ambiance fataliste et élégiaque. Un western souvent déroutant (notamment de par la performance barge de Brando) mais terriblement jouissif.

 

Missouri_breaks_Arthur_Penn

 

****

 

Le blu-ray :  Le film est présenté dans un Master Haute-Définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une interview d’Arthur Penn datant de 1981, d’une interview du critique de cinéma Frédéric Mercier et d’une interview de Hélène Valmary, maître de conférences à l'Université de Caen, consacrée à Marlon Brando.

 

Edité par Rimini Editions, « Missouri Breaks » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 23 mai 2019.

 

Missouri_breaks_BR

 

La page Facebook de Rimini Editions est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!