Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Jun

The upside

Publié par Platinoch

Un grand merci à Metropolitan Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « The upside » de Neil Burger.

 

The_upside

« Ne me regardez pas comme ça. Faut pas juger. Moi je ne juge pas ! »

 

Dell, un ancien détenu en liberté conditionnelle qui n’a pas sa langue dans sa poche, est engagé pour s’occuper de Philip, un milliardaire désabusé devenu veuf et tétraplégique après un accident de parapente. Ce qui commence comme une relation professionnelle se développe bientôt en une véritable amitié. Ensemble, ils sont désormais prêts à tout … pour le meilleur et pour le pire !

 

« Il vous a choisi parce que vous étiez le plus mauvais candidat »

 

The_upside_Kevin_Hart

Petit flashback. En 2011, les réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache se lançaient dans l’adaptation du récit autobiographique « Le second souffle » de l’homme d’affaires Philippe Pozzo Di Borgo qui allait donner lieu au film « Intouchables ». Succès planétaire, le film cumule plus de dix-neuf millions de spectateurs dans les salles françaises, ce qui en fera le second plus grand succès français juste derrière « Bienvenue chez les Ch’tis ». Forcément, un tel succès devait attirer l’attention des productions américaines, toujours promptes à dégainer des remakes des films étrangers à succès. Si deux remakes sont déjà tournés respectivement en Inde et en Argentine en 2016, la mise en chantier du remake américain est retardée du fait des scandales qui frappent le producteur Harvey Weinstein. La réalisation du projet étant confiée au réalisateur Neil Burger, surtout connu pour les réalisations tape-à-l’œil de « L’illusionniste », « Limitless » ou du premier volet de la saga « Divergente ».

 

« Je suis peut-être riche mais l’argent n’achète pas tout »

 

The_upside_Nicole_Kidman

Avouons-le directement, sans surprise, « The upside » reprend largement et dans les grandes lignes l’intrigue de « Intouchables » dont certaines scènes semblent même avoir été dupliquées à l’identique. Seuls quelques détails semblent avoir été changés à la marge tel le personnage de Dell dont la motivation sera de récupérer sa fille et non de protéger son petit frère de la délinquance comme c’était le cas dans la version originale. De façon plus insidieuse, cette version américaine porte néanmoins un regard beaucoup plus policé sur la question du handicap ou des rapports sociaux. La version de Neil Burger est ainsi en partie expurgée de certains détails, tels que la découverte de certaines tâches peu ragoutantes que devaient prodiguer Driss à son patron ou encore l’homosexualité de la secrétaire de Philippe. Toutefois, en dépit d’une apparence plus formatée, le film de Neil Burger propose paradoxalement des séquences originales plus cruelles (le rendez-vous avec la correspondante de Philip qui tourne mal, la dispute entre les deux héros et le renvoi de Dell) qui confèrent au film un plus grand réalisme. Si Bryan Cranston parait plus froid que François Cluzet, la tchatche et l’abatage de Kevin Hart prennent avantageusement le pas sur la cool attitude un peu forcée d’Omar Sy. D’apparences identiques, « The upside » se révèle finalement plus mélancolique et moins feel good que « Intouchables ». Ce qui fait une énorme différence.

 

The_upside_Bryan_Crantson

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un bêtisier (3 min.) et de scènes coupées (2 min.).

 

Edité par Metropolitan Films, « The upside » est disponible en DVD depuis le 6 juin 2019.

 

Le site Internet de Metropolitan Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!