Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jul

Night monster

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Epouvante-Horreur

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Night monster » de Ford Beebe.

 

Night_monster

« Cette maison est infestée de sang. L’air y empeste la mort et la haine »

 

Lynn Harper, une psychologue est invitée au manoir d’Ingston par le maitre des lieux, Kurt. Il veut connaitre l’état de santé mentale de sa fille Margaret qui semble trèsperturbée. Trois autres médecins sont égalementconviés. Mais dans cet étrange manoir à la réputation sulfureuse, les psychologues sont assassines un à un…

 

« Une psychiatre intimidée parce qu’elle a peur du noir, c’est ridicule n’est-ce pas ? »

 

Night_monster_Bela_Lugosi

Débarqué à Hollywood dès le milieu des années 10, Ford Beebe débute comme scénariste freelance avant de devenir à son tour réalisateur. Très prolifique, il tournera ainsi une centaine de films entre les années 20 et les années 50. A son crédits, beaucoup de serials et autres films de série B destinées à être diffusées en complément d’un programme plus clinquant. S’il se disait tout particulièrement spécialiste du western (on lui doit notamment une version du « Dernier des Mohicans » en 1932 avec Harry Carey), le cinéaste tourna également quelques films volontiers plus horrifiques comme « The phantom creeps » (1939) ou encore « La vengeance de l’homme invisible » (1944). C’est ainsi qu’il réalise en 1942 « Night monster », un court thriller horrifique teinté de fantastique. Soit un huis-clos dans lequel un mystérieux magnat handicapé convie les médecins qui l’ont soigné avant que ceux-ci ne soient tous assassinés un par un entre les murs de son château. L’intrigue navigue donc entre le classique whodunit et le conte fantastique, Ford Beebe puisant son inspiration dans les récits de Dracula et de Frankenstein. Si l’ensemble est plutôt bien rythmé et assez efficace en dépit d’un scénario finalement assez prévisible, on en retiendra surtout les séquences marquantes où le mage indien parvient à force de concentration à faire apparaitre dans le château le squelette d’un prince médiéval enterré en Sicile. Un petit thriller classique mais efficacement mené dont on regrettera juste l’annonce mensongère plaçant l’acteur Bela Lugosi en tête d’affiche alors que celui-ci ne fait qu’une apparition dans le film.

 

Night_monster_Ford_Beebe

 

**

 

Le DVD : Le film est présenté en version restaurée dans un nouveau Master Haute-Définition, en version originale américaine (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Les Squelettes ne saignent pas » : « Night Monster » par Nicolas Stanzick, un documentaire d’Erwan Le Gac (12 min.), d’une Bande-annonce et d’une Galerie photos.

 

Edité par Elephant Films, « Night monster » est disponible en DVD depuis le 25 juin 2019.

 

La page Facebook d’Elephant Films est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!