Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Oct

Christine

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Science-Fiction-Heroïc Fantasy, #Epouvante-Horreur

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Christine » de John Carpenter.

 

Christine

« Ce qui m’attire dans cette voiture ? C’est la première fois que je vois un truc plus laid que moi »

 

Arny est un adolescent timide et complexée. Un jour, il fait la rencontre de Christine, une Plymouth fury de 1958 en piteux état, et décide de l’acheter. Lorsque la voiture retrouve une seconde jeunesse, le comportement d’Arny se met à changer. Désormais sûr de lui, en couple avec la plus belle fille du lycée, il reste néanmoins obsédé par Christine. Quiconque osera se mettre en travers de leur chemin devra en payer le prix fort…

 

« Depuis qu’il l’a acheté, il ne pense plus qu’à cette voiture »

 

Christine_Keith_Gordon

Ami lecteur, toi qui aimes les beautés racées aux courbes sensuelles, ces lignes sont pour toi. Je vais te parler de « Christine ». Une beauté classique comme on en fait plus : une carrosserie rutilante, des parechocs du tonnerre et un tempérament de feu. C’est qu’en dépit de ses heures de route, la belle Christine a encore une belle énergie à revendre sous son capot. Et quand elle aime, c’est d’un amour total et exclusif. En fait, elle n’a qu’un petit défaut – et pas des moindres – sa jalousie maladive, qui vire parfois à la folie meurtrière et à l’autodestruction, si tant est que quelqu’un ose se mettre entre elle et son propriétaire. Ah oui ! Petit détail qui a son importance : « Christine » est une voiture ! Une magnifique Plymouth fury 1958 au look vintage mais à la personnalité très affirmée, qui sèmera le chaos et la mort dans la vie d’une bande de lycéens d’une banlieue américaine bien tranquille.

 

« Je déteste cette voiture : tu as plus d’affection pour elle que pour moi »

 

Christine_Alexandra_Paul

En ce début des années 80, John Carpenter est un cinéaste en vogue. Un homme qui commence à compter dans le paysage cinématographique américain. Pourtant, l’homme a un parcours atypique, ayant commencé sa carrière au sein de productions indépendantes et fauchées. Mais en s’appuyant sur un sens de la mise en scène particulièrement efficace, Carpenter a su porter un regard neuf sur le cinéma de genre, lui permettant de signer de solides succès tant dans le genre horrifique (« Halloween, la nuit des masques », « The thing ») que dans celui de l’anticipation (« New York 1997 »). En 1983, il adapte ainsi « Christine », le roman de Stephen King, jeune écrivain à la mode depuis que ses écrits ont donné lieu à « Carrie au bal du diable » (19676, De Palma) et « Shining » (1980, Kubrick), et qui sera adapté par trois fois cette année-là (« Dead zone » par Cronenberg et « Cujo » par Lewis Teague). Alors que le cinéma américain a remis au goût du jour la teen comedy (« American college », « Risky business », « Seize bougies pour Sam ») et se passionne pour les voitures (« American Graffiti », « Corvette summer » et à la télé « K-2000 »), pour Carpenter c’est l’occasion de s’approprier et de réinventer à sa manière les modes du moment et de s’amuser à en changer les codes. Mais au-delà du simple conte de science-fiction horrifique, « Christine » est aussi une fable cathartique sur l’adolescence, le mal-être qu’elle engendre, la cruauté du regard des autres et la volonté de se rebeller pour mieux s’affirmer. Avec ses embardées meurtrières particulièrement jouissives et ses effets spéciaux réussis, le film demeure une grande réussite et un classique absolument indémodable du cinéma de genre. Un must des années 80 !

 

Christine_John_Carpenter

 

****

 

Le blu-ray : Le film est présenté dans une nouvelle restauration 4K, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un Commentaire audio de John Carpenter et Keith Gordon (VOST), d’un Making of en trois parties réalisé par Laurent Bouzereau : « Christine : la mise en route », « Christine : Fast and Furious » et « Christine : la chaîne de montage ». Sont également proposés 20 scènes coupées, « Le Carosse d’Or 2019 : conversation avec John Carpenter », un Teaser et la Bande-annonce originale.

 

Edité par Carlotta, « Christine » est disponible depuis le 18 septembre 2019 en DVD, blu-ray ainsi qu’en coffret ultra collector (dont il est le n°13) limité et numéroté (3 000 exemplaires) qui propose le film en ultra blu-rau 4k, blu-ray et DVD ainsi que le livre « Plus furieuse que l’enfer : le tournage de Christine » écrit par l’historien du cinéma et auteur australien Lee Gambin, contenant des entretiens, des analyses, et 50 photos d’archives exclusives (200 pages).

 

Christine_Collector

 

 

Le site Internet de Carlotta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!