Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Dec

Ce sacré grand-père

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Coin de Mire pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Ce sacré grand-père » de Jacques Poitrenaud.

 

Ce_sacré_grand_père

« J’étais ta cousine, je suis devenue ta femme, mais je ne serai jamais ta sœur ! »

 

Jacques a quitté Marie depuis quelques semaines, lorsqu’arrive une lettre de grand-père Jéricho. C’est sur le ton d’un ultimatum que cet homme âgé invite ses petits-enfants à venir passer les vacances d’été auprès de lui, en Provence. Par amour pour le vieil homme, Jacques et Marie acceptent et décident de lui donner la comédie d’un couple toujours uni…

 

« Tu crois que c’est suffisant de faire tout son possible ? Tu n’es pas très difficile... »

 

Ce_sacré_grand_père_Michel_Simon

Ancien monteur devenu par la suite assistant des cinéastes Michel Boisrond et Roger Vadim, Jacques Poitrenaud mènera une courte carrière de cinéaste à cheval entre les années 50 et 60, avant de se consacrer plus tardivement à la production et au Festival de Cannes, dont il dirigera pendant près de dix ans la section « Un certain regard ». A son crédit de cinéaste, on retiendra un petit corpus d’une dizaine de films sans prétention, qui furent pour l’essentiel des comédies policières populaires. A l’image de « Du grabuge chez les veuves » (1964, avec Danielle Darrieux) ou de « Une souris chez les hommes » (1964, avec Louis de Funès). On retiendra aussi qu’il dirigea à plusieurs reprises le duo comique Jean Poiret - Michel Serrault (« La tête du client », « Qu’est-ce qui fait courir les crocodiles ? »), ses collaborations avec Serge Gainsbourg ou encore avec l’écrivain Albert Cossery ou encore qu’il fut l’un des rares cinéastes à diriger Dalida (« L’inconnue de Hong-Kong »).

 

« Une femme il faut toute une vie pour en faire le tour »

 

Ce_sacré_grand_père_Marie_Dubois

Tourné en 1968, « Ce sacré-grand père » est l’antépénultième film du cinéaste. Adaptation du roman « Je m’appelle Jéricho » de Catherine Paysan publié quatre ans plus tôt, le film met en scène un couple au bord de la rupture qui part visiter le grand-père dans leur province natale le temps des vacances. Avec l’envie de cacher leurs problèmes de couple au grand-père pour ne surtout pas l’inquiéter. Sauf que ce n’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces et derrière son côté naïf, le vieux Jéricho n’aura de cesse que de réconcilier les deux amants. Construit autour d’une opposition parfois un peu facile entre le monde de la ville et celui de la France profonde et rurale, le film oppose ainsi l’effervescence et l’anonymat des grandes villes en proie aux idées nouvelles (en cette fin de décennie des sixties, l’heure est ainsi à la libération des mœurs et à la révolution sexuelle) et celui plus cartésien et séculaire de la campagne. A l’image du vieux Jéricho, dont les conseils respirent une sagesse très terrienne. S’il peut paraitre parfois quelque peu désuet dans son propos ou démonstratif dans sa forme (notamment la longue scène de l’accouchement du poulain qui illustre la relativité de la vie), le film dégage cependant un charme certain, lié notamment à la bonhommie de l’extraordinaire Michel Simon et à la douceur de la jolie Marie Dubois. On retiendra également la jolie performance de Serge Gainsbourg, assez truculent dans son rôle de séducteur porté sur la bouteille.

 

Ce_sacré_grand_père_Jacques_Poitrnaud

 

**

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée en 2K à partir du négatif original par SNC - Groupe M6 avec la participation du CNC, en version originale française (2.0). Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « séance complète », le film sera précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et de bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode « film seul », « Ce sacré grand-père » se lancera directement.

 

Edité par Coin de Mire, « Ce sacré grand-père » est disponible depuis le 14 octobre 2019 dans une très belle édition Digibook, limitée à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

Ce_sacré_grand_père_Pack

 

Le site Internet de Coin de Mire est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!