Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Dec

Le baron de l'écluse

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un grand merci à Coin de Mire pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Le baron de l’écluse » de Jean Delannoy.

 

Le_baron_de_l_ecluse

« Ce yacht, Onassis a voulu l’acheter mais son propriétaire a préféré qu’il reste à la France ! »

 

Ex-héros de la première guerre mondiale, Baron déchu et ruiné, Antoine vit d’expédients entre Deauville et Monte-Carlo grâce à ses relations. Heureux gagnant d’une partie de cartes face à un riche marquis, il obtient, en guise d’une partie de ses gains, un yacht qu’il doit aller chercher à Rotterdam. Il embarque sur le bateau en compagnie d’une ancienne maîtresse, Perle, en direction de Monte-Carlo…

 

« Détrousser les petits épargnants est le fait d’adolescents crapuleux ou de ministres chevronnés »

 

Le_baron_de_l_ecluse_Micheline_Presle

Cinéaste à la longévité exceptionnelle, Jean Delannoy aura marqué de son empreinte le cinéma français durant près de sept décennies, de ses débuts en 1934 à l’avènement du cinéma parlant jusqu’à ses derniers films en 1995 qu’il réalise en étant alors nonagénaire. A son actif, une quarantaine de films placés sous le signe de l’adaptation littéraire, avec une prédominance pour les grandes fresques dramatiques (« La symphonie pastorale » d’après André Gide), parfois en costumes d’époque (« Notre-Dame de Paris » d’après Victor Hugo, « La princesse de Clèves » d’après Madame De La Fayette) et surtout les sujets à connotations bibliques (« Bernadette », « Marie de Nazareth »). Cependant, à la fin des années 50, Jean Delannoy s’offre un peu de légèreté en s’intéressant aux romans du prolifique Georges Simenon, dont les écrits inspirent alors beaucoup les réalisateurs (Henri Verneuil, Gilles Grangier ou Denys De la Patellière notamment). Il réalise ainsi trois adaptations de romans de Simenon en trois ans : « Maigret tend un piège » en 1958, « Maigret et l’affaire Saint-Fiacre » en 1959 et « Le baron de l’écluse » en 1960 dont il écrira le scénario avec Maurice Druon.

 

« Avec toi, les allers sont toujours simples et les retours compliqués »

 

Le_baron_de_l_ecluse_Jean_Gabin

Mais à la différence des deux premiers films cités, qui appartiennent clairement au genre policier, « Le baron de l’écluse » relève davantage de la comédie. Avec en son centre un personnage haut-en-couleurs, joueur invétéré vivant de petites combines qui tue le temps entre les palaces de la Normandie et ceux de la Riviera. Entre grandeur et décadence, on suit ainsi son parcours chaotique sur les canaux du nord, accompagné d’une ancienne conquête devenue entraineuse de luxe sur le retour, à bord du bateau qu’il vient de gagner aux cartes. Ce qui sera l’occasion de se confronter à de gentils et naïfs villageois devant lesquels il s’amusera à jouer son personnage de riche mondain sans jamais rien dévoiler de sa mauvaise fortune financière. Une situation pour le moins cocasse qui donne lieu à une comédie pleine de finesse, marquée par la truculence des dialogues d’un Michel Audiard en grande forme. Mais force est de constater que derrière la comédie, il se dégage du film beaucoup d’élégance et de sensibilité. Tant dans la seconde chance qui s’offre au personnage de Micheline Presle que dans celle offerte par une gentille aubergiste et que le Baron déclinera très poliment. A noter l’excellente interprétation de Jean Gabin, toujours très à l’aise dans les rôles de personnages fantaisistes. Très drôle et très touchant, ce « Baron de l’écluse » est un classique de la comédie qu’il convient de redécouvrir absolument.  

 

Le_baron_de_l_ecluse_Jean_Delannoy

 

****

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée en 4K à partir du négatif original par TF1 Studio avec la participation de Celluloïd Angels et de Coin de Mire Cinéma, en version originale française (2.0). Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « séance complète », le film sera précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et de bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode « film seul », « Le baron de l’écluse » se lancera directement.

 

Edité par Coin de Mire, « Le baron de l’écluse » est disponible depuis le 14 octobre 2019 dans une très belle édition Digibook, limitée à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

Le_baron_de_l_ecluse_pack

 

Le site Internet de Coin de Mire est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!