Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Dec

Le bateau d'Emile

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Coin de Mire pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Le bateau d’Emile » de Denys De la Patellière.

 

Le_bateau_d_emile

« Chez les Larmentiel, il y a une tradition de crise cardiaque devant les emmerdes ! »

 

Émile Bouet, petit patron pêcheur, vit avec la fantasque Fernande, une ancienne chanteuse, sur le Port de La Rochelle. Dans les gifles, le vin, les cris, la rigolade, les larmes et le délire, ils sont heureux. Un jour, le frère du plus grand armateur de la ville se souvient, avant de mourir, d’un fils naturel qu’il avait eu avec une fille du port et, ce fils n’est autre qu’Émile Bouet…

 

« Le temps pouvant être de l’argent, j’espère en gagner le plus possible ! »

 

Le_bateau_d_emile_Michel_simon

Figure du cinéma populaire français des années 60, Denys De la Patellière se sera illustré aussi bien dans le film de guerre (« Un taxi pour Tobrouk »), le film policier (« Du rififi à Paname », « Le tueur »), le film d’aventures en costumes (« Caroline Chérie ») ou encore la comédie (« Le tatoué »). Pour autant, en creux, il aura su également développer une filmographie plus personnelle et plus grave, centrée sur les thématiques de l’héritage (« Les grandes familles », « Le salaire du péché »), de la filiation (« Rue des prairies », « Le tonnerre de Dieu ») et de la transmission (« Les aristocrates »). Des thématiques qu’il continue à développer à l’occasion du « Bateau d’Emile » (1962), adaptation du roman éponyme de Georges Simenon.

 

« Les bateaux et les femmes ça s’additionne mal ! »

 

Le_bateau_d_emile_Pierre_Brasseur

Prenant pour décor le port de pêche de La Rochelle, « Le bateau d’Emile » voit une grande famille d’armateurs de pêche faire face au retour du fils indigne de la famille. Et avec lui la révélation de l’existence d’un fils illégitime né de ses amourettes de jeunesse avec une fille du port. Autrement dit d’un potentiel et inattendu héritier supplémentaire. Avec « Le bateau d’Emile », le cinéaste s’amuse à nous jouer l’exact contraire des « Grandes familles » qu’il avait réalisé six années plus tôt. Il n’est plus question ici de déshériter pour asseoir son pouvoir, mais de tenter d’intégrer bon an mal an un héritier illégitime pour éviter le scandale et la division du patrimoine. Un postulat par lequel De la Patellière fait se rencontrer deux mondes antagonistes : celui des patrons, notables respectables et cyniques qui dirigent les affaires et tirent les ficelles, et celui des ouvriers, qui se tuent à la tâche pour des clopinettes et qui courbent l’échine. Ce qui mettra le brave Emile, issu de la classe prolétaire et désormais prétendant à la bourgeoisie, devant le terrible dilemme de devoir choisir le monde auquel il souhaite appartenir. Mais pour une fois, après de joyeuses mésaventures au cours desquelles il nous rappelle que l’argent ne fait pas le bonheur, De la Patellière s’autorise une sortie autrement plus romantique en choisissant de faire pencher la balance vers l’amour véritable et une certaine idée de la liberté plutôt que vers la promesse d’une prison dorée. Face au tandem Pierre Brasseur – Michel Simon, extraordinaires d’hypocrisie et de cynisme, Lino Ventura et Annie Girardot forment un couple fantasque mais particulièrement attachant, à l’image de ce film.

 

Le_bateau_d_emile_Lino_Ventura

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée en 4K à partir du négatif original par TF1 Studio avec la participation du CNC et de Coin de Mire Cinéma, en version originale française (2.0). Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « séance complète », le film sera précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et de bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode « film seul », « Le bateau d’Emile » se lancera directement.

 

Edité par Coin de Mire, « Le bateau d’Emile » est disponible depuis le 14 octobre 2019 dans une très belle édition Digibook, limitée à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

Le_bateau_d_emile_pack

 

Le site Internet de Coin de Mire est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!