Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Dec

Le gangster, le flic et l'assassin

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Metropolitan Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Le gangster, le flic et l’assassin » de Lee Won-Tae.

 

Le_gangster_le_flic_et_l_assassin

« A être trop gourmand, on risque l’indigestion »

 

Un puissant chef de gang manque de se faire assassiner par un homme qui prend la fuite. Pour l’inspecteur Jung, nul doute que celui qui a entaché la réputation du criminel est un insaisissable tueur en série. Contre toute attente, flic et gangster vont unir leurs forces pour attraper l’assassin. Mais si le premier rêve de le voir derrière les barreaux, le deuxième n’a qu’une idée en tête : se venger.

 

« C’est quand même la honte un grand gaillard comme toi qui se fait amocher de la sorte. A ta place, je me flinguerais ! »

 

Le_gangster_le_flic_et_l_assassin_Kim_Moo_Yul

Voilà déjà près de deux décennies que le cinéma coréen s'est fait une place à part sur les écrans occidentaux, faisant valoir à la fois son énergie, sa belle créativité et sa folie. Longtemps réduit sur la scène internationale aux mélodrames parfois abscons de Kim Ki-Duk et Hong Sang-Soo, le cinéma coréen est désormais portée par une jeune génération de cinéastes électrisante, qui s’est forgée une réputation dans les univers sombres du thriller policier et du film horrifique au climat souvent dérangeant. A l’image de ses figures de proue que sont Park Chan-Wook (« Old boy », « Thirst, ceci est mon sang » ou « Mademoiselle »), Kim Jee-Won (« A bittersweet life », « Le bon la brute et le cinglé ») ou encore Bong Joon-Ho (« Memories of murder », « Mother », « Snowpiercer, le transperceneige » ou encore « Parasite ») qui ont véritablement marqué la cinéphilie ces dernières années.

 

« Tuons-le. Mais légalement ! »

 

Le_gangster_le_flic_et_l_assassin_Ma_Dong_Seok

Place cette fois à Lee Won-Tae, jeune réalisateur venu du monde de la télévision et de la production et qui signe avec « Le gangster, le flic et l'assassin » son deuxième film après « Man of Will » (2017). Un polar basé sur une intrigue a priori plutôt classique - la traque d'un tueur en série - prétexte à partir duquel il remettra au goût du jour le buddymovie en misant sur un tandem mal assorti et totalement antagoniste. Soit le flic intrépide et incorruptible obligé de faire ici équipe avec le chef d'un puissant gang local, seul survivant d'une attaque du tueur en série désormais obnubilé par la vengeance. Avec une folie très asiatique, le cinéaste parvient en permanence à mêler la violence la plus pure avec un humour décontracté et très second degré. S'il n'a pas la noirceur absolue d'un film comme « The chaser » (No Hong-Jin, 2008), « Le gangster le flic et l'assassin » offre tout de même quelques scènes de violence étourdissantes (celles des attaques au couteau notamment) ainsi que des scènes de courses-poursuites et de bagarres collectives absolument phénoménales. Sans être le film de l'année, Lee Won-Tae nous offre un spectacle totalement barré et terriblement réjouissant, sorte de croisement improbable et sous acide entre « L'arme fatale », « 48 heures », le cinéma hongkongais (les bastons démesurées façon Tsui Hark) et « Zodiac ». Très recommandable.

 

Le_gangster_le_flic_et_l_assassin_Lee_Won_Tae

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale coréenne (5.1) ainsi qu’en version française (5.1) et en audiodescription. Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un making of et de bandes-annonces.

 

Edité par Metropolitan Films, « Le gangster, le flic et l’assassin » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 2 décembre 2019.

 

Le site Internet de Metropolitan Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!