Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Jan

La légende de Custer

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Westerns

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « La légende de Custer » de Norman Foster et Sam Wanamaker.

 

La_légende_de_Custer

« Tout peuple digne de ce nom se doit de progresser sinon il sera détruit »

 

Jeune officier de cavalerie récemment sanctionné par ses supérieurs, George Custer prend son poste de commandant en second de Fort Hays, Kansas. Il trouve là une garnison livrée à elle-même, indisciplinée… Avec l’aide de son ami le sergent Bustard, il la reprend en main de manière d’autant plus urgente qu’un trafiquant d’armes voudrait se débarrasser de l’armée pour mieux exploiter l’or des collines avoisinantes. En Crazy Horse, le chef indien, Custer trouve bientôt un allié. Du moins le temps d’un combat…

 

« Un jour ou l’autre vous retrouverez Crazy Horse. Et ce jour est peut-être plus proche que ce que vous croyez »

 

La_légende_de_Custer_Wayne_Maunder

A l’origine, « La légende de Custer » était une série télévisée retraçant la vie du célèbre officier de cavalerie américain. Dix-sept épisodes furent ainsi tournés et diffusés. Mais face à l’échec commercial, la série sera stoppée brutalement sans aller à son terme, qui aurait dû traiter de la fameuse bataille de Little Big Horn. Histoire de rentrer dans leurs frais, les producteurs décidèrent néanmoins de tirer un film de la série, en accolant deux de ses épisodes respectivement signés des réalisateurs Norman Foster et Sam Wanamaker. Connu également sous le titre « Le dernier bastion », le film est une évocation de la vie de Custer, centrée sur la période de sa participation aux guerres indiennes, qui vient après son ascension lors de la Guerre de Sécession. Construit sur la base d’une succession de séquences, le film montre ainsi le caractère orgueilleux, téméraire et indocile de Custer, ainsi que sa rivalité avec le célèbre chef Lakota Crazy Horse. Alternant le bon (la scène d’ouverture, la scène de charge de cavalerie finale) et le moins bon (la scène de chasse à l’ours, la longue cavale qui s’en suit), « La légende de Custer » se regarde comme un honnête téléfilm. Mais plus encore que ses improbabilités (la longue cavale durant laquelle Custer et Crazy Horse sont obligés de coopérer), ce qui demeure le plus étonnant dans ce film, c’est le portrait héroïque qui est dressé du personnage de Custer, alors même que le western à cette époque a largement entrepris de réhabiliter les indiens face aux tuniques bleues (« Soldat bleu », « Little big man » ou encore « Un homme nommé Cheval » sortiront quelques mois plus tard à peine). En dépit de l’interprétation plutôt convaincante de Wayne Maunder, l’ensemble parait donc étrangement anachronique pour l’époque. Une vraie curiosité pour le coup.

 

La_légende_de_Custer_Slim_Pickens

 

*

 

Le DVD : Le film est présenté dans un Master Haute-Définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation signée Patrick Brion.

 

Edité par Sidonis Calysta, « La légende de Custer » est disponible en DVD depuis le 25 janvier 2020.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!