Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
04 Apr

Des pissenlits par la racine

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies

Un grand merci à Coin de Mire pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Des pissenlits par la racine » de Georges Lautner.

 

Des_pissenlits_par_la_racine

« Je ne suis pas Lawrence d’Arabie : je ne traverse pas le désert sans boire ! »

 

Tout juste sorti de prison, Jo demande à son complice « Pommes-chips » de jouer pour lui au tiercé. Mais en chemin« Pommes-chips »tombe sur Jacques, un petit escroc sans envergure qui lui a ravi sa fiancée. Alors que « Pommes-chips », fou de rage, le poursuit pour lui régler son compte, c’est finalement Jack qui le tue accidentellement. Faute de solution, ce dernier cache son cadavre dans l'étui à contrebasse de son cousin Jérôme. Les deux hommes cherchent alors le meilleur moyen de se débarrasser du corps. Entre-temps, Jo découvre qu'il a gagné au tiercé. Mais le ticket gagnant est resté dans la veste de feu « Pommes-chips », et Jo va tout faire pour tenter de le récupérer…

 

« Plus tu as de pognon, moins tu as de principes. Le pognon c’est la gangrène de l’âme »

 

Des_pissenlits_par_la_racine_Louis_de_Funès

Fils de la comédienne Renée Saint-Cyr, le jeune Georges Lautner grandit à l’ombre des plateaux de cinéma. C’est là que nait son envie de devenir réalisateur. Introduit dans le milieu par sa mère, il apprendra donc les ficelles du métier auprès notamment de Norbert Carbonnaux. Avant de pouvoir réaliser ses propres films dès le début des années 60. Très vite, cet amateur de bons mots qui s’illustre également par ses talents de scénariste se spécialisera dans la comédie policière, genre alors la figure de proue. Enchainant les films avec une incroyable boulimie (il tourne jusqu’à trois films par an durant entre 1958 et 1968), il connait ses premiers succès grâce à la saga du « Monocle », avant de triompher avec le cultissime « Les tontons flingueurs » en 1963. Il enchaine alors aussitôt avec « Des pissenlits par la racine » (1964) puis « Le monocle rit jaune » (1964 également).

 

« Les accidents qui mènent en cour d’assises sont toujours stupides ! »

 

Des_pissenlits_par_la_racine_Mireille_Darc

Adaptation du roman « Y’avait un macchabé » de Clarence Weff, « Des pissenlits par la racine » est une comédie qui joue sur l’aspect formidablement foutraque d’une intrigue où se mêlent des escrocs à la petite semaine en quête d’un ticket gagnant de loterie égaré, des rivalités amoureuses et un musicien rigide qui transporte malgré lui un cadavre dans l’étui de sa contrebasse (!). Pour l’occasion, le cinéaste délaisse sa bande de gros durs habituels (Ventura, Gabin, Blier, Meurisse) pour réunir la crème des acteurs comiques du moment (Serrault, De Funès, Blanche, Darry Cowl…) et nous offrir un pur moment de divertissement sans prétention. Mais celui-ci ne fonctionne que partiellement. La faute à un scénario parfois un peu trop paresseux qui ne parvient jamais à maintenir une unité de rythme. Et à quelques aberrations (le couple Mireille Darc – Louis De Funès par exemple) qui rendent l’ensemble particulièrement improbable. On se consolera avec quelques quiproquos vraiment très drôles (la double scène de l’ascenseur notamment) et les dialogues de Michel Audiard qui permettent à cette comédie d’assurer l’essentiel et de sauver les meubles. Un divertissement sympathique mais très inégal.

 

Des_pissenlits_par_la_racine_Michel_Serrault

 

**

 

Le blu-ray : Le film est présenté dans un nouveau Master restauré en 4K à partir du négatif original par TF1 Studio avec la participation de Coin de Mire Cinéma. Il est proposé en version originale française (2.0). Des sous-titres français et français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « Séance complète », le film sera ainsi précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode film seul, « Des pissenlits par la racine » se lancera directement. Une présentation du film par Julien Comelli ainsi que des scènes coupées inédites viennent compléter avantageusement cette édition.

 

Édité par Coin de Mire, « Des pissenlits par la racine » est disponible depuis le 6 mars 2020 dans une très belle édition Digibook, limité à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant  des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

Des_pissenlits_par_la_racine_digibook

 

Le site Internet de Coin de Mire est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!