Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Apr

Galaxy quest

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Science-Fiction-Heroïc Fantasy

Un grand merci à Paramount Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Galaxy quest » de Dean Parisot.

 

Galaxy_quest

« Le spectacle valait le déplacement. Vous faites tous encore plus vrai ! »

 

« Galaxy Quest » est une série de science-fiction qui a fait les beaux jours de la télévision américaine des années quatre-vingt. Depuis, les acteurs n’ont pas réussi à percer et sont condamnés à revêtir leurs costumes spatiaux dans des conventions ou à assurer des animations de supermarchés. Lorsque de vrais extraterrestres demandent son aide à Jason Nesmith, qui jouait le commandant Taggart, celui-ci rameute ses anciens partenaires. Dans l’espace, tout l’univers de la série a été fidèlement reconstitué. Les comédiens vont-ils parvenir à jouer leurs rôles « pour de vrai » ?

 

« Te moquer de nous n’est pas une preuve d’intelligence. Mais te moquer de tes fans, c’est de la méchanceté »

 

Galaxy_quest_Dean_Parisot

Le nom de Dean Parisot ne vous dit sans doute pas grand chose. Et pourtant, il fut en son temps l'un des jeunes réalisateurs les plus prometteurs de sa génération, récompensé notamment d'un Oscar du meilleur court métrage en 1988 pour « The Appointments of Dennis Jennings ». Mais la suite de sa carrière ne sera pas vraiment celle qu'on pouvait attendre de lui: s’il travaille beaucoup pour la télévision en réalisant de nombreux épisodes de séries (sur « Monk », « The good wife » ou « Masters of sex » notamment) et quelques téléfilms, il ne fera que quelques rares incursions au cinéma, avec seulement six longs-métrages réalisés en l'espace de trente ans. Mais plus que les comédies insipides que sont « Braqueurs amateurs » (2005) ou « Red 2 » (2013), sa plus grande réussite sera sans conteste son « Galaxy Quest », modeste comédie de science-fiction sans prétention mais terriblement efficace tournée en 1999.

 

« Quand je pause qu’à cause de ce maquillage j’ai failli te prendre pour quelqu’un d’intelligent »

 

Galaxy_quest_Alan_Rickman

Et si, au fond, la science-fiction n’avait pour autre but que de tenter constamment de repousser toujours plus loin les frontières de l’imaginaire ? Une philosophie que le réalisateur Dean Parisot reprend à son compte dans ce film astucieux qui, construit sur la base d’une mise en abyme audacieuse, s’amuse à brouiller les frontières entre rêve et réalité, monde réel et télévision ou encore terrestre et extra-terrestre. Parodie assumée des séries populaires de science-fiction (« Star Trek », « » et les autres...) qui peuplent la télé américaine depuis les années 60, « Galaxy quest » est ainsi une formidable comédie d’aventures dans laquelle une bande de comédiens ringards et désabusés se retrouve impliqués pour de vrai et malgré eux dans une réelle aventure spéciale avec de vrais extra-terrestres. Jouant sur trois niveaux de réalité (le monde de la série, le monde des conventions de fans en cosplay, le monde des extra-terrestres), le film offre un divertissement et maitrisé de bout en bout, qui se paye le luxe d’être à la fois une comédie joyeusement réjouissante et un space opera tout à fait valable. Il faut dire qu’il s’appuie sur une scénario très solide, qui prend le temps de développer toute une galerie de personnages formidablement écrits et nuancés (mention spéciale pour l’acteur shakespearien qui déteste son job), de situations déjantés toutes plus désopilantes, le tout agrémenté d’effets spéciaux qui tiennent pour le coup assez bien la route. Et le tout avec la plus grande bienveillance tant pour l’univers de ces séries que pour leurs fans. Ajoutons à cela un casting de première classe (la référence Sigourney Weaver, le regretté mais toujours génial Alan Rickman, Tony Shalhoub, Sam Rockwell). Définitivement, ce « Galaxy quest » s’impose comme un divertissement totalement jouissif.

 

Galaxy_quest_Sigourney_Weaver

 

****

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en versions française, allemande et italienne (toutes 5.1). Des sous-titres français, anglais, allemands, italiens et japonais sont également disponibles. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Paramount Pictures, « Galaxy quest » est disponible en blu-ray depuis le 8 avril 2020.

 

Le site Internet de Paramount Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!