Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Jun

La chasse à l'homme

Publié par Platinoch

Un grand merci à Coin de Mire pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « La chasse à l’homme » d’Edouard Molinaro.

 

La_chasse_à_l_homme

« Un amant exceptionnel ne peut faire qu’un mauvais mari ! »

 

Toni, brillant affichiste et séduisant célibataire, va se marier. Mais son ami Julien est contre son mariage et contre le mariage en général, ayant été victime d’un horrible traquenard tendu par sa jeune secrétaire, aussi calculatrice qu’angélique d’apparence. Julien va s’employer à tout faire pour convaincre son ami de ne pas se laisser passer la corde au cou…

 

« Le mariage est ce qui différencie l’homme de la bête. A moins que ce ne soit l’humour ! »

 

La_chasse_a_l_homme_Jean_Paul_Belmondo

Décédé en 2013, Edouard Molinaro fut sans aucun doute l’un des réalisateurs français les plus prolifiques de ces cinquante dernières années, avec près de quarante films à son actif pour le cinéma et une vingtaine d’autres pour la télévision. Mais bien que venu du documentaire, son nom restera essentiellement associé aux grandes comédies populaires des années 60, 70 et 80. Avec notamment de nombreuses adaptations cinématographiques de pièces à succès : « Oscar » (1967) et « Hibernatus » (1969) avec Louis de Funès, « L’emmerdeur » (1973) d’après Francis Weber ou encore « La cage aux folles » d’après Jean Poiret. De grands succès populaires qui ne sauraient occulter le fait que Molinaro, grand amateur de littérature, fut aussi capable de films plus subtils, comme « Mon oncle Benjamin » (1969), « Le souper » (1992) ou « Beaumarchais l’insolent » (1996).

 

« Elles sont toutes formidables tant qu’elles restent nos maitresses. Et encore, à condition de ne pas les garder trop longtemps ! »

 

La_chasse_a_l_homme_Claude_Rich

Réalisé en 1964, « La chasse à l’homme » est un film de son début de carrière. Construit comme un film à sketches, on y suit trois jeunes hommes aventureux et coureurs, bien décidés à ne pas se laisser passer la corde au cou. Chaque sketch étant consacré aux aventures de l’un des protagonistes avec la gente féminine. Porté par de savoureux dialogues signés Michel Audiard et un machisme bon teint totalement assumé, cette pétillante comédie de mœurs s’amuse à brocarder l’institution du mariage. Plus qu’un acte social, celui-ci est envisagé comme une sorte de prison allant à l’encontre même de la nature de l’homme et à l’avantage exclusif de la femme. Dans le genre, les deux segments les plus courts, portés respectivement par Jean-Paul Belmondo et Claude Rich, sont sans aucun doute les plus réussis. La transformation de Bebel, petit proxénète transformé par la main ferme de Marie Dubois en petit mari soumis est drôle à souhait, tandis que le face-à-face entre Claude Rich et Michel Serrault en mari trompé est jubilatoire. C’est sans doute le segment porté par Jean-Claude Brialy et Françoise Dorleac qui amuse le moins, même s’il est aussi le plus charmant. C’est d’ailleurs peut-être là, dans ce déséquilibre sur la durée des différents sketches, que le filme trouve son seul véritable défaut. Mais l’ensemble demeure suffisamment léger et joyeux pour qu’on y adhère pleinement.

 

La_chasse_a_l_homme_Jean_Claude_Brialy

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté dans un nouveau Master restauré 4K à partir du négatif original par TF1 Studio avec la participation du CNC et de OCS. Il est proposé en version originale française (2.0). Des sous-titres français et français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « Séance complète », le film sera ainsi précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode film seul, « La chasse à l’homme » se lancera directement. Le documentaire « Le scandale Clouzot » vient compléter avantageusement cette belle édition.

 

Edité par Coin de Mire, « La vérité » est disponible depuis le 6 mars 2020 dans une très belle édition Digibook, limité à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant  des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

La_chasse_a_l_homme_digipack

 

Le site Internet de Coin de Mire est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!