Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 Aug

Mad Dog ang Glory

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Comédies romantiques

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Mad Dog and Glory » de John McNaughton.

 

Mad_dog_and_glory

« Je suis sa manière à lui de vous remercier de lui avoir sauvé la vie »

 

Wayne, surnommé ironiquement Mad Dog par ses collègues, sauve au hasard d'une de ses missions la vie du parrain de la pègre locale. Celui-ci, pour le remercier, lui envoie en cadeau une serveuse nommée Glory, mais lorsqu'au bout d'une semaine il veut la récupérer, Mad Dog en est tombé amoureux.

 

« C’est joli quand tu dis « faire l’amour ». On dirait un chevalier de la table ronde »

 

Mad_dog_and_glory_Bill_Murray

Cinéaste plutôt rare et discret, John McNaughton l’est assurément. A peine une petite quinzaine de films réalisés en l’espace de quarante ans de carrière. Et encore : la plupart de ses titres sont restés inédits chez nous. Pour le grand public, il reste d’ailleurs l’homme d’un seul et unique film : le mythique et sulfureux « Sexcrimes » (1998) qui défraya un peu la chronique en son temps. Les cinéphiles plus pointilleux se souviendront néanmoins aussi de « Henry, portrait d’un serial killer » (1986) et des polémiques sur sa représentation de la violence qui accompagnèrent sa sortie. Et puis c’est à peu près tout. Ou presque. Si ce n’est ce petit détour du côté de la comédie policière avec « Mad Dog and Glory » sorti sur nos écrans en 1993.

 

« Putain de femmes. On ne peut pas vivre avec. Et encore moins les tuer ! »

 

Mad_dog_and_glory_Uma_Thurman

L’histoire improbable de la rencontre entre un flic intègre mais coincé et du parrain local de la pègre. Deux personnages qui n’auraient jamais du se rencontrer et que tout - a priori - oppose : le premier est aussi vertueux qu’introverti quand le second est aussi déluré que violemment imprévisible. Mais surtout, tel Faust, le second tentera de compromettre le premier en lui offrant pour huit jours la compagnie de l’une de ses « employées » pour le remercier de lui avoir sauver la vie lors d’une prise d’otage. Un postulat des plus improbable qui donne lieu à une romance plutôt mignonne ainsi qu’à une fable sur l’émancipation et la rédemption par l’amour mais qui, soyons honnêtes, vaut surtout pour le face à face inédit que se livrent les deux légendes que sont Robert De Niro et Bill Murray. En la matière, si le premier se révèle inhabituellement sobre (y compris lorsqu’il joue la libération de son personnage), c’est surtout Bill Murray qui surprend dans un rôle de méchant schizophrène, inquiétant et tout en violence explosive. Même si au final, les meilleures scènes sont à mettre au crédit de David Caruso, pourtant relégué au second plan. Mélange d’humour, d’action et de mélodrame, « Mad Dog and Glory » est au final une petite comédie policière sommes toutes assez mineure et inoffensive mais qui s’avère néanmoins plutôt plaisante.

Mad_dog_and_glory_Robert_De_Niro

 

**

 

Le blu-ray : Le film est présenté dans un Master Haute-Définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un making of d’époque et de bandes-annonces. Un livret de 32 pages rédigé par Stephen Sarrazin comprenant un entretien exclusif avec John Mc Naughton vient avantageusement compléter cette édition.

 

Edité par Elephant Films, « Mad Dog ang Glory » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 25 février 2020.

 

La page Facebook d’Elephant Films est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!