Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Oct

Nightfall

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Rimini Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Nightfall » de Jacques Tourneur.

 

Nightfall

« C’est sa soirée. Elle sera peut-être courte ou peut-être longue. Mais il faut qu’on le garde vivant jusqu’à ce qu’il parle »

 

James Vanning est un homme traqué. Il est soupçonné par deux gangsters d’avoir volé leur butin, et est également suivi à la trace par un mystérieux enquêteur persuadé lui aussi de sa culpabilité dans le vol du butin. Il s’enfuit vers les montagnes enneigées du Wyoming en compagnie d’une jeune femme rencontrée le soir même dans un bar…

 

« Avec ce que j’ai sur lui je pourrais aller le cueillir demain. Et avec ce qu’ils ont sur lui à Chicago, il est bon pour la chaise électrique. Mais l’argent ne sera pas retrouvé pour autant »

 

Nightfall_Anne_Bancroft

Chez les Tourneur, le cinéma aura été une affaire de famille. Une aventure qui commence dans les années 10 avec Maurice, le père, un ancien acteur qui deviendra l’un des grands pionniers du cinéma français, avant d’aller tenter sa chance en Amérique où il restera pendant plus de dix ans. Mais si Maurice revient finalement en France au milieu des années 20, l’aventure américaine se poursuivra avec son fils (et ancien monteur) Jacques,  l’un des rares frenchy à s’imposer Hollywood, où il deviendra l’un des maitres de la série B fantastico-horrifique (« La féline », « Vaudou », « L’homme léopard », « Rendez-vous avec la peur »). Ce qui ne l’empêchera pas non plus de s’illustrer également du côté du western (« Le passage du canyon », « Un jeu risqué ») ou du film noir (« La griffe du passé », « Berlin Express »).

 

« Je veux rester avec vous de toutes façons. Vous êtes l’homme le plus recherché que je connaisse ! »

 

Nightfall_Aldo_Ray

« Nightfall ». Littéralement la tombée de la nuit. Un point de bascule important qui permet à tous les êtres qui vivent cachés (trafiquants, bêtes traquées et autres indésirables) de sortir sans crainte d'avoir à se montrer à la lumière du jour. Un nouveau monde, interlope, apparait alors. Avec ses codes, ses dangers et ses zones de non-droits. Un univers à la marge, dans lequel le mystérieux James Vanning semble avoir trouvé refuge malgré lui. C'est que l'homme se sait traqué de toutes parts (gangsters et policiers) suite à un braquage qui a mal tourné. Et tous voudraient savoir où il a caché le précieux butin avant de le mettre hors-circuit. Adaptation d'un roman de David Goodis (auteur également des Passagers de la nuit, adapté dix ans plus tôt par Delmer Daves), « Nightfall » repose sur un postulat de départ assez classique mais dont le scénariste Stirling Silliphant parvient ici à tirer le meilleur parti. Ainsi, avec son format resserré (moins de 80 minutes de durée) et son intrigue au cordeau (bien qu'assez peu réaliste), « Nightfall » est un film noir d'une remarquable efficacité qui tient en haleine d'un bout à l'autre. Il faut dire que l'intrigue joue subtilement sur l’ambiguïté du héros, faisant durer un moment le doute sur sa nature réelle (est-ce un salopard ou un brave type?). Mais surtout, avec ces cadrages serrés, son atmosphère souvent poisseuse et ses fulgurances de violence (le tueur sadique et imprévisible, la scène finale), il flotte sur le film une belle ambiance de lassitude et de désenchantement. Comme si l’inéluctabilité de la mort n’était au fond qu’une délivrance. Le film vaut aussi pour son très beau casting, dominé la belle Anne Bancroft et par le musculeux Aldo Rey, formidable ici de vulnérabilité retenue.

 

Nightfall_Jacques_Tourneur

 

****

 

Le blu-ray : le film est présenté dans un Master restauré en haute-Définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une Galerie photos, d’une Bande-annonce et de « Jacques Tourneur, à l’ombre du Film Noir » : entretien avec Michael Henry Wilson, réalisateur, critique et historien du cinéma (26 min.).

 

Édité par Rimini Editions, « Nightfall » est disponible depuis le 19 août 2020 dans un combo blu-ray + DVD qui comprend également le livre inédit « Le Noir n’est pas si noir, le cinéma de David Goodis » de Philippe Garnier (80 pages).

 

La page Facebook de Rimini Editions est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!