Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 Jan

Ariane

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Comédies romantiques

Un grand merci à Carlotta Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Ariane » de Billy Wilder.

 

Ariane

« Si on ne peut même plus faire confiance aux maris... »

 

À Paris, le détective privé Claude Chavasse est spécialisé dans les affaires d’adultère. Sa fille, Ariane, est fascinée par son travail et plus particulièrement par le cas du playboy Frank Flannagan. Lorsqu’Ariane surprend un client de son père menaçant de tuer Flannagan, elle court prévenir ce dernier du danger qui l’attend. Quand le client jaloux débarque à l’hôtel, il trouve le millionnaire en compagnie d’Ariane et non de sa femme infidèle. Intrigué, Flannagan organise un rendez-vous avec elle le lendemain après-midi…

 

« Le violon est très efficace. Surtout quand on ne sait pas parler aux femmes. Et je ne sais pas parler aux femmes. »

 

Ariane_Maurice_Chevalier

L'année 1957 est une année importante - pour ne pas dire charnière - dans la carrière de Billy Wilder. D'une part, parce que c'est l'année la plus prolifique de sa carrière de cinéaste puisqu'il réalise pas moins de trois films en douze mois (« Ariane », « L'odyssée de Charles Lindbergh » et « Témoin à charge »). Mais aussi parce qu'il met un terme à sa longue collaboration avec son scénariste attitré Charles Brackett, qu'il remplace par I.A.L. Diamond, un jeune écrivain au style plus mordant avec lequel il écrira ses satire de mœurs les plus vachardes, de « Certains l'aiment chaud » à « La garçonnière » en passant par « Embrasse moi idiot ! » ou « Avanti ! ». Leur (fructueuse) collaboration débute ainsi sur « Ariane », libre adaptation du roman « Ariane, jeune fille russe » de Claude Anet (publié en 1924) qui avait déjà fait l’objet d’une adaptation en Allemagne au tout début des années 30 par le réalisateur hongrois Paul Czinner.

 

« Je suis venue plus tôt pour vous dire que je ne viendrai pas plus tard »

 

Ariane_Gary_Cooper

On a coutume de dire que Paris est la capitale de l'amour et des amoureux. Une idée reçue que Wilder reprend à son compte dès son préambule avec une pointe de malice en soulignant « qu’ici, on ne fait pas mieux l'amour qu'ailleurs mais on le fait sans doute plus souvent ». Et ce n'est pas Frank Flannagan, richissime séducteur mondain américain, qui dira le contraire, lui qui multiplie les conquêtes féminines au grand dam de leurs maris jaloux. De prime abord, « Ariane » pouvait ainsi laisser craindre à un énième vaudeville un peu lourdaud, voire même un poil malsain compte tenu des trente années d’écart qui séparent Gary Cooper de sa toute jeune partenaire Audrey Hepburn. Mais tout le talent de Wilder sera donc de prendre le contrepied de ce postulat et de jouer sur les faux-semblants pour proposer une comédie romantique et de mœurs qui inverse les rôles habituellement établis. Derrière son apparence ingénue et mutine, il confère ainsi au personnage féminin d’Ariane une vraie intelligence et une force de caractère qui lui permettent en effet de ne pas être l’innocente oie blanche victime de Flannagan mais au contraire, à mesure de leurs rencontres, de prendre l’ascendant sur lui et de mener le jeu de séduction en s’inventant un passé sentimental aussi tumultueux que le sien. En cela, il y a dans le scénario de Wilder quelque chose de véritablement féministe et progressiste, avec ce personnage féminin résolument libre et bien décidé à s’affranchir des normes. En creux, le cinéaste développe des trésors d’ingéniosité pour contourner le code de censure et brocarder une société encore largement patriarcale et phallocratique. Fort de dialogues très savoureux et de situations souvent très drôles, « Ariane » se révèle être aussi subtile que délicieusement touchant. Ajoutons à cela le charme du couple formé par Audrey Hepburn et Gary Cooper et on a là une merveille de comédie. Un Wilder quatre étoiles, assurément.

 

Ariane_Audrey_Hepburn

 

****

Le blu-ray : Le film est présenté dans une nouvelle version restaurée en 2k et proposé en version originale américaine (1.0) ainsi qu’en version française (1.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Ariane, rapports de tournage » voyage dans les archives papier et photos du film par N.T. Binh, cinéaste, critique de cinéma et journaliste (26 min.), « Au fil d’Ariane » genèse du film, influences de Billy Wilder et analyse des scènes coupées par N.T. Binh (26 min.) et « La Complicité magnifique » : Hubert de Givenchy évoque sa rencontre avec Audrey Hepburn et leur collaboration (9 min). La Bande-annonce originale vient compléter ces suppléments. L’édition ultra collector propose également le bonus « Portrait d’un homme « à 60% parfait » : Billy Wilder », la vie du metteur en scène, narrée par lui-même, documentaire d’Annie Tresgot et Michel Ciment (1980, couleurs et N&B, 56 min.). Le coffret ultra collector comprend également le livre inédit « Le Romanesque triomphant : Ariane de Billy Wilder » avec entretiens, analyses et 50 photos d’archives (160 pages).

 

Édité par Carlotta Films, « Ariane » est disponible en DVD, blu-ray et coffret ultra collector blu-ray + DVD + livre (dont il constitue le n°18) tiré à 2000 exemplaires, ainsi qu’en éditions blu-ray et DVD seuls, depuis le 18 novembre 2020.

 

Ariane_collector

 

Le site Internet de Carlotta Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!