Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Jan

Belle-fille

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un grand merci à TF1 Studio pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Belle-fille » de Méliane Marcaggi.

 

Belle_fille

« Tu connais maman : à cette heure elle doit être au lit avec une verveine »

 

Découvrant que son mari la trompe, Louise décide de penser enfin à elle et part décompresser en Corse le temps d’un week-end. Elle passe une folle nuit avec un bel inconnu… Une seule puisque, au petit matin, il ne se réveille pas. Andréa, la mère de celui-ci, débarque sur les lieux et prend immédiatement Louise pour la belle-fille dont elle a toujours rêvé !

 

« En art de la merde, sois tu en fait sois tu en manges »

 

Belle_fille_Thomas_Dutronc

Entraperçue au cinéma (« Le talent de mes amis », « Love addict », « Les vieux fourneaux ») et un peu à la télévision (« VDM »), Méliane Marcaggi a plus d’une corde à son arc : auteure pour le théâtre, elle signe avec « Belle-fille » ses débuts de scénariste et de réalisatrice pour le cinéma. S’inspirant d’une anecdote qu’il lui avait été racontée (l’histoire d’une femme qui s’était attachée plus que de raison à la dernière conquête de son fils décédé), elle signe une comédie pour le moins audacieuse et étonnante, à l’image de son postulat de départ. Débutant ainsi comme un vaudeville plutôt enlevé (une histoire d’adultère qui pousse l’héroïne à quitter son mari et à partir faire le point sur sa vie), « Belle-fille » prend rapidement des allures de comédie romantique avant de prendre le contrepied de ses spectateurs et de les plonger dans une comédie à la tonalité plus loufoque et surtout, au final, beaucoup plus douce-amère.

 

« C’est pas toi qui m’a trompé, c’est moi qui me suis trompée ! »

 

Belle_fille_Alexandra_Lamy

Au cœur de l’intrigue, la relation entre l’héroïne et l’envahissante mère du défunt est ainsi plus subtile qu’il n’y parait. En effet, au-delà des quiproquos (parfois un peu gros) qu’elle génère, leur relation « imposée » apparait très vite comme étant éminemment cathartique, chacune renvoyant à l’autre une certaine vérité, ce qui permettra à chacune de faire son deuil (la perte d’un fils pour l’une, la perte de son couple pour l’autre). Si l’idée était plutôt originale, le film parait néanmoins souffrir d’une certaine hétérogénéité, semblant en permanence hésiter entre la comédie pure (le réveil à l’hôtel qui rappelle franchement « Very bad trip », les clichés un peu éculés sur les corses et sur les gay) et une forme de tragicomédie plus nuancée. Un peu dommage, parce que pour le coup Alexandra Lamy et Miou Miou forment un duo plutôt efficace et se montrent très juste dans les séquences d’émotions.

 

Belle_fille_Miou_Miou

  

**

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1 et 2.0). Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Édité par TF1 Studio, « Belle-fille » est disponible en DVD depuis le 6 janvier 2021.

 

Le site Internet de TF1 Studio est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!